Recherche et innovation

RECOVER - Eliminer les COV présents dans les rejets industriels à l’aide d’un réacteur plasma froid

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : CORTEA - Connaissances, réduction à la source et traitement des émissions de polluants dans l'air
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Organisme coordinateur : MANE
Partenaires : STREAMER
Partenaires : ARMINES
Partenaires : LPGP
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Provence-Alpes-Côte-D'azur / Alpes-Maritimes / Le Bar-sur-Loup

Le projet de recherche RECOVER développera un procédé innovant pour éliminer, à l’aide d’un réacteur plasma froid, certains composés organiques volatiles (COV) présents dans les rejets industriels. Des partenaires industriels et académiques prendront part à ces travaux.

Le projet de recherche RECOVER (REacteur plasma innovant pour l’élimination de COV En industRie) a pour objectif de développer et de tester l’efficacité d’un procédé de réacteur plasma froid innovant, intégrant une pompe électro-hydro-dynamique et des décharges à barrière électrocéramique, pour éliminer des composés organiques volatiles (COV) présents dans les rejets industriels. L’expérimentation portera sur des rejets d’éthanol et sur des molécules malodorantes (parmi lesquelles des mercaptans et des amines, très courantes dans les arômes alimentaires).

Au terme des travaux, la technique de traitement des COV fera l’objet d’un pilote.

Associer des partenaires industriels et académiques

Le projet de recherche RECOVER sera mené par l’industriel V.MANE Fils, première entreprise française et sixième mondiale dans le secteur de l’industrie des parfums et des arômes. Elle rassemblera de nombreux partenaires, et notamment la start-up STREAMER SAS qui a breveté un matériau électro-céramique permettant une efficacité accrue des réacteurs plasma froid utilisés dans le traitement des émissions industrielles de COV.

Le Laboratoire de Physique des Gaz et des Plasmas (LPGP), équipe DIREBIO, de l’Université Paris XI et le Centre Procédés, énergies renouvelables et systèmes énergétiques (PERSEE) de l’Ecole des Mines Paris, participeront également à ces travaux qui, à terme, permettront de préserver et d’améliorer la qualité de l’air.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

36 personnes ont trouvé ce contenu utile