Recherche et innovation

REACTIVE - Une fenêtre adaptée à la rénovation thermique du patrimoine ancien

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : ENTPE
Partenaires : FCMB
Partenaires : CAPEB RA
Partenaires : Aldes
Partenaires : DRAC
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes

Coordonné par l'ENTPE, Reactive explore le concept de "doubles fenêtres actives" pour la rénovation thermique du patrimoine historique à l'architecture remarquable. Cette fenêtre asocie une ventilation hybride, des occultations et des matériaux de stockage thermique.

Près des deux tiers des bâtiments français ont été construits sans aucune règlementation thermique. A eux seuls, ils engouffrent plus de 66 %  de la consommation énergétique totale du secteur du bâtiment. A l'heure du changement climatique - nécessitant plus que jamais de réduire notre consommation énergétique et nos émissions de gaz à effet de serre-, la rénovation thermique de ces bâtiments constitue donc une priorité.

Patrimoine historique à l'architecture remarquable

Problème : une partie de ces bâtiments est classée "patrimoine historique à l'architecture remarquable", une contrainte qui empêche de recourir aux méthodes de réhabilitation énergétique classiques.

Pour palier ce problème, le projet Reactive propose un concept innovant de "double fenêtre active", une fenêtre intégrant un système de ventilation hybride, des occultations et un stockage thermique à base de matériaux à changement de phase (intégrés dans le corps de la double fenêtre ou au système de ventilation).

L'équipe de Reactive mène diverses études numériques et expérimentales sur ce concept afin de :

  • caractériser les paramètres qui influencent son efficacité ;
  • modéliser les transferts de chaleur et de masse d'air qu'elle induit ;
  • caractériser son comportement thermo-aéraulique et démontrer sa faisabilité ;
  • établir des recommandations pour son dimensionnement et sa mise en œuvre in-situ.

Pour y parvenir, les chercheurs vont évaluer leur solution :

  • D’abord à l'aide d'une plate-forme d’expérimentation mélangeant des conditions limites réelles et contrôlées ;
  • Puis dans une cellule expérimentale à échelle réelle ;
  • Et enfin dans un bâtiment occupé.

Coordonnée par le Laboratoire Génie Civil et Bâtiment (LGCB) de l'Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat (ENTPE), le projet associe divers types d'acteurs aux compétences complémentaires : laboratoire de recherche, industriels, architectes du patrimoine, Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment (FCMB) et Confédération d'artisans du bâtiment (CAPEB). Enfin, outre l'Ademe, Reactive est soutenu par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de Rhône Alpes et le ministère de la Culture. Au total, le projet s'étalera sur 38 mois.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

8 personnes ont trouvé ce contenu utile