Recherche et innovation

RE-ACTEURS - Ré-acteurs : Réseaux d'acteurs, innovation et gouvernance de la mobilité en territoire peu dense

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 2020
Date de fin : Juillet 2021
Appel à projets de recherche : TEES - Transitions écologiques, économiques et sociales
Année de l’appel à projets : 2020
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : ENTPE - LAET
Partenaires : UGA - PACTE
Partenaires : ALEC07
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes / ARDECHE
Auvergne-Rhône-Alpes / Biovallée

Le projet Ré-acteurs vise à explorer les réseaux d’acteurs locaux porteurs d’innovations autour de la mobilité en contexte de ruralité en milieu rural. Il s’agira de documenter les spécificités des modèles organisationnels locaux, leurs modes de fonctionnement, leurs référentiels d’action et les ressources qu’ils mobilisent pour agir et coopérer. Un des objectifs sera de mettre en évidence les freins et les obstacles rencontrés dans la mise en place d’une gouvernance de la mobilité au niveau local.

Définir les exceptions rurales pour mieux interpréter les besoins de la mobilité

Le projet s’intéressera aussi à la place des différents acteurs (associations, économie sociale et solidaire, collectifs citoyens, acteurs publics, entreprises privées, startups), à la dimension processuelle et relationnelle du fonctionnement des réseaux d’acteurs et de la fabrique de l’innovation territoriale. Ce travail visera à évaluer la capacité des innovations à produire des transformations sociales durables, leur degré de dépendance aux spécificités du territoire, leurs facteurs de pérennité et leur potentiel de réplicabilité. Le projet permettra d’identifier les facteurs d’accélération et les freins à la conduite du changement de la transition mobilitaire.

D’un point de vue méthodologique, ce projet repose sur une approche comparative entre deux territoires ruraux en Drôme et Ardèche. Il associe des acteurs associatifs locaux et nationaux, des communautés de communes et des laboratoires de recherche qui ont une forte expertise sur les questions de mobilité. Ce partenariat ambitionne de co-construire des outils pour dépasser une approche sectorisée de la transition mobilitaire, centrée exclusivement sur les pratiques et la responsabilité individuelle, pour ouvrir la voie à une concertation sur la construction de modèles de transition transectoriels.

Une multiplicité d’acteurs et de méthodes

Le projet mobilise une diversité de méthodes d’enquête, d’analyse et de recherche-action. En complément de l’analyse de données, des entretiens et de l’observation ethnographique seront utilisés pour décrire les territoires, reconstituer les réseaux d'acteurs institutionnellement, socialement et géographiquement et appréhender leurs référentiels d'actions, méthodes, récits, visions de société. Des outils de co-création (ateliers, hackathon) serviront la démarche de recherche-action et l’appropriation du projet.

Ce projet de recherche a été co-construit avec les acteurs partenaires (associations et communautés de communes). Deux ateliers réflexifs croisés mobilisant acteurs (élus, personnels techniques, associations, collectifs citoyens) et chercheurs autour de la mobilité et de l’innovation sociale seront organisés. Il s’agira de favoriser les retours d’expérience entre les deux territoires afin de capitaliser sur les expérimentations passées. Enfin, les outils de capitalisation et valorisation du projet seront mis à disposition des acteurs et rendus accessibles à d’autres territoires.

Résumé du projet en vidéo:

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

74 personnes ont trouvé ce contenu utile