Recherche et innovation

PRAIRIE - Etude sur la réduction de l'impact environnemental des ménages

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Mars 3
Appel à projets de recherche : TEES - Transitions écologiques, économiques et sociales
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : UPJV - CRP-CPO
Partenaires : Lille 3 - GERIICO - EA 4073
Partenaires : UB - Laboratoire de Psychologie
Partenaires : UNIMES - CHROME
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Hauts-De-France / Aisne / UCCSA
Hauts-De-France / Nord / Roubaix et MEL
Hauts-De-France / Somme / Amiens
Nouvelle-Aquitaine / Gironde / Bordeaux
Occitanie / Gard / Nimes

Le projet PRAIRIE se centre sur la réduction de l’impact environnemental (RIE) des ménages en développant une approche intégrative à trois niveaux.

Tout d’abord, le projet s'intéresse au niveau des objets de recherche en cherchant à mieux articuler, conceptuellement et de façon opérationnelle, réduction des déchets et réduction des dépenses énergétiques des foyers. De la combinaison de ces deux dimensions dépend en effet la réduction de l’empreinte écologique des ménages. Dans le même temps, ces deux dimensions ne vont pas nécessairement de pair et peuvent en particulier s’ancrer dans des motivations différentes (par exemple, motifs économiques susceptibles d’être plus prégnants concernant la réduction des dépenses énergétiques). La question est donc posée : quelles relations peut-on observer entre réduction des déchets et réduction énergétique au niveau des motivations, des discours et des comportements quand des ménages s'engagent dans des pratiques de RIE à partir de dispositifs collectifs et organisés par des collectivités territoriales ? Et, parmi les déterminants des comportements pro-environnementaux, à quel niveau peut-on agir pour, de concert, réduire les déchets et les consommations énergétiques ? Autour de ces deux interrogations principales s’articulent d’autres questions de recherche innovantes : au-delà des déterminants classiques de l’engagement dans des démarches pro environnementales, quelle influence jouent les processus implicites ? Inversement, quels sont les effets générés par cet engagement sur les comportements, normes, attitudes et représentations ? Comment ces effets évoluent-ils dans le temps ?

Ensuite, le projet PRAIRIE s’intéresse au niveau des théories et cadres conceptuels mobilisées, à travers l’articulation des cadres théoriques issus de la psychologie et de la sociologie concernant les déterminants psychosociaux du changement de comportement et des apports des sciences de l’information et de la communication concernant les déterminants relatifs à la prescription du changement.

Enfin, le projet PRAIRIE se pense sur le niveau des méthodologies utilisées, associant approche expérimentale, approche quantitative longitudinale auprès des ménages engagés dans les dispositifs étudiés et approche qualitative auprès des acteurs (pilotes, ménages, médias) de ces mêmes dispositifs.

Ce projet poursuit ainsi un triple objectif :

  • Améliorer l’identification et la compréhension des déterminants de l’engagement des ménages dans des démarches de RIE ;
  • Mieux comprendre les effets de l’engagement dans une démarche de RIE sur les attitudes, comportements, normes, représentations et leur diffusion ;
  • Contribuer à l’amélioration des méthodes de communication et d’accompagnement à destination des ménages afin d’augmenter l’engagement dans les démarches de RIE et leur impact durable sur les comportements et attitudes.

Bien que l’objectif premier de ce projet de recherche soit d’apporter une contribution significative à la littérature scientifique internationale sur le sujet, il a également été conçu de façon à produire des livrables (e.g. : guide méthodologique) susceptibles de permettre à l’ADEME et à ses partenaires de développer et d'améliorer l’efficacité des démarches de RIE mises en œuvre auprès des ménages.

Ainsi, il s’agit d’identifier, concrètement, sur quels leviers et à quel niveau agir pour réduire de concert consommation énergétique et production de déchets et maximiser la RIE des citoyens. Au-delà de ces deux dimensions (déchets, énergie) et des défis afférents, les résultats doivent in fine contribuer au développement d’une approche globale de la RIE qui pourrait à terme englober d’autres éléments (ex : pratiques de mobilité)

Ce projet associe quatre partenaires scientifiques (porteur : CRP-CPO - EA 7273, UPJV ; associés : GERiiCO - EA 4073, Université de Lille ; Laboratoire de Psychologie - EA 4319, Université de Bordeaux ; CHROME - EA 7352, Université de Nîmes) et prenant place dans quatre territoires des Hauts de France (Roubaix, Lille, Amiens et le Sud de l'Aisne).

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

74 personnes ont trouvé ce contenu utile