Recherche et innovation

POSCIF - Pâturage Ovin en système céréalier en Île-de-France.

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 2018
Date de fin : Janvier 2021
Appel à projets de recherche : GRAINE - Gérer, produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique et énergétique
Année de l’appel à projets : 2018
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Programme de la stratégie de Recherche : Production durable des matières agricoles et forestières
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : Agrof'ile
Partenaires : ITE
Partenaires : INRA - SAD-APT
Partenaires : ACTA
Partenaires : INRA - ECOSYS
Partenaires : Les Champs des Possibles
Partenaires : CIIRPO
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Île-De-France
Nouvelle-Aquitaine
Loiret
Oise

Ce projet de recherche s’intéresse à la place du pâturage ovin au sein de grande culture céréalière en Île-de-France.  C’est un projet de recherche expérimental et participatif impliquant un réseau d’agriculteur.

En effet, les systèmes mixtes couplant grandes cultures et élevages sont plus que jamais plébiscités pour leurs intérêts économiques, agronomiques et environnementaux mais ils disparaissent dans les zones de grandes cultures.

Ainsi, ce projet s’intéresse au pâturage ovin de couverts végétauxainsi qu’au pâturage de blé d’hiver et de colza d’hiver (2 cultures majoritaires des assolements franciliens).

Les objectifs du projet sont :

  • Susciter l’intérêt de ce type de pratique auprès des agriculteurs et des décideurs publics, dans une région spécialisée en grandes cultures
  • Répondre aux questions techniques des agriculteurs
  • Favoriser et sécuriser l’installation d’éleveurs et/ou d’ateliers ovins en région Île-de-France et dans d’autres bassins de productions céréalières

Analyse multi-critères des changements de pratique.

 Les objectifs scientifiques sont de qualifier et quantifier les effets du couplage entre parcelles de grandes cultures et pastoralisme ovin, pour des exploitations agricoles situées en zone de grandes cultures.

Seront notamment étudiés :

  • Les impacts agronomiques et environnementaux dans les exploitations pratiquant le pâturage de couverts et de cultures.
  • Les performances de l’élevage ovin en terme de production et de bien-être animal.
  • Des scénarios d’adoption de ces pratiques à plus large échelle sur un territoire pour aider les décideurs publics à adapter leurs politiques d’accompagnement.

Les objectifs techniques directement à destination des agriculteurs, sont :

  • L’acquisition de références sur les modes de gestion du pâturage dans des parcelles d’engrais verts ou de cultures.
  • La quantification des performances, l’identification des intérêts et des limites de ces pratiques pour les agriculteurs et les bergers à travers une évaluation multicritère.

Une recherche participative en lien avec les acteurs du milieu.

 

Ce projet développe des expérimentations auprès d’un réseau d’agriculteurs en Île-de-France et des départements voisins, dans le but de produire des savoirs techniques et des références locales sur la valorisation de biomasse agricole par le pâturage ovin. Les agriculteurs seront impliqués dans les définitions des objectifs de l’étude et des indicateurs à mobiliser, le protocole à mettre en place et la discussion des résultats, selon les principes de recherche participative.

 

Ce projetcontribuera à la mise en réseau, selon les principes de recherche collaborative, de parcelles d’agriculteurs qui innovent déjà par leurs pratiques agricoles (conservation des sols, retour de l’élevage, réduction d’intrants) en vue de favoriser les co-apprentissages, et à la redynamisation d’une filière d’élevage dans une région où la tendance est à la réduction du nombre de cheptels. Les aspects opérationnels du projetseront valorisés sous forme de fiches techniques, diaporama de formation et communication dans la presse.

Des efforts seront mis en œuvre pour ouvrir les parcelles à l’occasion de journées de démonstration favorisant les échanges entre agriculteurs, et des visites par des étudiants. Un effort important sera fait sur la communication des résultats auprès des agriculteurs franciliens et des départements voisins, afin de maximiser l’impact local du projet.

 

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

52 personnes ont trouvé ce contenu utile