Recherche et innovation

OVALEC - Accompagner les acteurs du bâtiment vers l’économie circulaire

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Juillet 3
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : CSTB
Partenaires : BRGM
Partenaires : BYCN
Partenaires : Association HQE
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes / Isere / Grenoble

Ovalec développe un nouvel outil pour calculer la performance environnementale d’un projet de construction ou de rénovation d'un bâtiment. Principal atout : le recours à des indicateurs locaux en termes de ressources disponibles et de traitement des  déchets.

Favoriser les ressources renouvelables, optimiser la gestion des produits de construction en fin d’usage ou de vie, recycler ou réemployer les déchets... tels sont les grands défis de l'économie circulaire appliqués au bâtiment. Un enjeu de taille sachant que ce secteur génère chaque année 50 millions de tonnes de déchets dont seule la moitié est recyclée.

Coordonné par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB),  le projet "Outils pour VALoriser les actions de transition vers une Economie Circulaire dans la construction (Ovalec)" vise précisément à accompagner les acteurs du bâtiment vers cette économie circulaire. Et ce, de manière très concrète, via la mise au point d'un outil d'aide à la décision pour mieux évaluer l'impact environnemental d'un projet de construction ou de rénovation de bâtiments.

 

Prendre en compte les spécificités du territoire

Principal atout de cet outil complémentaire aux analyses de cycles de vie basées sur des données nationales ? Il intégrera des données locales sur la disponibilité en ressources et en traitement des déchets (ex : filières de collecte et recyclage) sur le territoire d'implantation prévu. Ce nouvel outil permettra notamment aux acteurs de  :

  • mieux prendre en compte la tension sur la ressource locale non renouvelable primaire et secondaire,
  • comparer des scénarios de conception ou de rénovation d'un bâtiment sur un territoire, en faisant varier la proportion de matières premières recyclées ou réemployées localement,
  • calculer de nouveaux indicateurs intégrant la dimension locale en termes de ressources et déchets.

Au final, ces travaux contribueront à  réduire l’impact lié à la consommation de matériaux non renouvelables,  à augmenter l’utilisation de ressources secondaires issues du recyclage ou du réemploi et  à limiter les déchets liés à la déconstruction du bâtiment. Impliquant des spécialistes du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), de Bouygues Construction et de l’Association HQE-France GBC, le projet Ovalec livrera son nouvel outil en mars 2019.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

8 personnes ont trouvé ce contenu utile