Recherche et innovation

OPEN4 - Outil de projection environnementale et urbaine pour atteindre le facteur 4

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Mars 3
Appel à projets de recherche : MODEVALURBA - Modélisation et évaluation au service des acteurs des territoires et des villes de demain
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : Icam de Toulouse
Partenaires : Certop-Cnrs
Partenaires : Agence d’Urbanisme T
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Occitanie / Haute-Garonne / Syndicat Intercommunal pour l'aménagement et le dé

Rapport finaux et conclusions disponible dans la médiathèque Ademe: https://www.ademe.fr/programme-open-4

Le projet OPEN4 est une recherche-action qui entreprend d'élaborer un outil de projection de l’empreinte écologique des décisions urbaines à destination des petites et moyennes communes périurbaines dans le but d’atteindre le facteur 4. Il répond à l’objectif de renforcer l’offre d’outils de modélisation et de simulation que l’ADEME souhaite mettre à disposition des décideurs territoriaux, en particulier ceux qui se confrontent à la problématique de l’étalement urbain.

Des outils déjà existant mais trop complexe

L’analyse de notre consortium sur l’offre existante est qu’elle est techniquement très pointue, implique un haut niveau d’expertise pour l’utilisateur et qu’elle réduit souvent les variables sociales à une simulation comportementale à partir d’une SMA. Remarquables d’un point de vue du progrès de la connaissance scientifique et technique, ces travaux ne contribuent pas massivement à faciliter l’activité décisionnelle des acteurs territoriaux.

En ce sens, OPEN4 ne vise pas une montée en complexité technique et scientifique, mais se positionne plutôt sur des considérations de pédagogie, de médiation, de facilité d’utilisation et de proximité aux questions et représentations des acteurs locaux. En outre, OPEN4 ajoute à l’évaluation de données objectives (températures, émission de GES, performance énergétique des bâtiments, etc.), l’évaluation de représentations subjectives (bien-être, sociabilité, pratiques des habitants, acceptabilité sociale, etc.) via la modélisation de données qualitatives.

Le but est de concilier des indicateurs désormais classiques de performance écologique avec des indicateurs susceptibles de traduire l’expérience sensible des habitants au sein de leur environnement urbain. Il est en ce sens globalement orienté vers un objectif de durabilité, ce qui implique une approche globale de ce qui fait ville aux yeux des habitants et des décideurs. Or, la durabilité ne s’obtient pas seulement par un agencement des constructions, des aménagements ou des formes urbaines déterministes, mais également par les pratiques et les appropriations des usagers.

Un outil didactique et informatif à la portée de tous

Notre outil sollicite peu de compétences techniques de la part des utilisateurs, peu de moyens financiers et des données d’entrée facilement accessibles. Confrontant des scénarios urbains définis en entrée à une base de données installée, il donne à voir, en sortie de simulation, l’empreinte écologique, sociétale et économique des décisions.

Outre cette portée épistémique, le partenariat lui assigne également une fonction de médiation au sein du collectif d’énonciation de l’espace. OPEN4 n’a pas vocation à verrouiller des décisions mais à alimenter les itérations consubstantielles à une activité urbaine fondamentalement complexe et incertaine. Il apporte un point d’ancrage objectif dans la concertation, devant notamment permettre de dépasser des représentations du sens commun qui tendent à limiter la perception des enjeux. Il permet aussi aux décideurs d’affronter plus sereinement l’interdépendance des dynamiques urbaines en facilitant l’accès à une évaluation systémique.

Pour atteindre cet objectif, notre partenariat a formé une équipe intégrée sciences sociales- sciences de l’ingénieur-urbanistes et a adopté une démarche bottom-up allant des collectivités territoriales vers les chercheurs. Le projet OPEN4 mobilise en effet des sociologues, des juristes, des géographes, des urbanistes, des énergéticiens, des informaticiens, mais aussi des compétences artistiques. 


 

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

61 personnes ont trouvé ce contenu utile