Recherche et innovation

OASIS - Ménager des oasis urbaines en site urbain dense

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Avril 3
Appel à projets de recherche : MODEVALURBA - Modélisation et évaluation au service des acteurs des territoires et des villes de demain
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Actions transversales
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : SCOP SARL TRIBU
Partenaires : CRESSON-UMR 1563
Partenaires : Bureau d’architecture CASA (Cabinet Arch
Partenaires : CAUE 74
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes / Haute-Savoie / Annecy

Le projet OASIS s'est proposé d’étudier la qualité de quelques-uns des univers urbains les plus « efficaces » pour le citadin et la sociabilité urbaine afin d’en décrire l’ambiance, l’hospitalité, et montrer comment leur « existences » dépendent de celui qui contrôle, crée ou aménage ce territoire : les oasis urbaines. Pour l’équipe du projet, identifier, repérer et nommer les qualités d’une oasis urbaine c’est se donner les moyens d’expliquer et de bâtir une véritable réflexion à l’échelle du quartier, de l’ilot, de la rue ou de l’habitat, pour sa transformation comme pour sa réhabilitation.  

Remettre le citadin au cœur du développement urbain

Le projet est parti de l'hypothèse que les développements environnementaux et architecturaux contemporains ne pourront exercer une influence déterminante que s'ils rencontrent les expériences esthétiques et de bien-être du citadin ordinaire, expériences associées aux perceptions. Or ces connaissances peuvent être cartographiées. A l’heure où les villes traitent l’information et la connaissance en relais d’instances nationales ou européennes - elles carroient généralement sur le territoire local les problèmes posés à l’échelon de la nation.

Il a semblé important de dépasser les incitations et réglementations européennes actuelles en matière de cartographie et d'inverser la tendance, en les transformant en lieux de production d’informations originales et de mise en forme de savoir « locaux » capable de nourrir les démarches d'aménagement soutenables. Le SIG permet de croiser les regards des experts (ceux qui contrôlent, créent ou aménagent le territoire) et ceux des usagers (ceux pour qui l'oasis est un territoire familier) en démontrant conjointement les caractéristiques de l’oasis et sa dépendance aux formes construites par les immeubles et les vides.

Il a été cherché, en complément de la cartographie de modélisations et de mesures acoustiques, climatiques, d’ensoleillement…, à « mettre en cartes » les parenthèses qu’offrent une ville en matière de perceptions sonores, visuelles, végétales et microclimatiques de manière à rendre possible l’émergence d’un débat entre les acteurs de l'aménagement urbain, notamment sur l’importance des perceptions spatiales différenciées dans la fabrication de la ville.

Résultats

Les résultats sont la définition de concepts opératoires pour fonder l'identification, la représentation et la programmation d'oasis urbaines + Développement d'un SIG au service de la réflexion urbaniste et de l'aide à la décision.

Le travail s'est dérouler en quatre étapes:

1.    Une phase d’acculturation réunissant les partenaires du projet et un panel d’acteurs concernés par l’amélioration de l’hospitalité environnementale en ville, panel issu de la recherche architecturale et urbaine, du monde des praticiens en urbanisme, architecture et paysage, des membres actifs des CAUE, des villes, des ingénieurs et des BET environnementaux.

2.    Dans la ville partenaire, une phase de sélection d'une dizaine de terrains reconnus pour leur capacité à offrir réellement des sentiments d’oasis urbaine locales bien identifiées depuis des situations plurielles, et de pré-repérage des critères locaux qui font "oasis urbaine".

3.    Une phase d'élaboration d'éléments de connaissance et de caractérisation sur l’expérience sensible de ces "oasis urbaines" à partir de l'analyse plus précise de 3 sites.

4.    Une phase de développement d’un SIG au service de la réflexion urbanistique et de l’aide à la décision, intégré dans le SIG de la ville d'Annecy ou à défaut dans celui du CAUE de Haute-Savoie.

Rapport final et conclusions disponible dans la médiathèque de l'ADEME: https://www.ademe.fr/menager-oasis-urbaines-site-urbain-dense-methodes-outils

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

67 personnes ont trouvé ce contenu utile