Recherche et innovation

MONIC - Etude d'une nouvelle méthodologie de dépollution des sols

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 2018
Date de fin : Janvier 2021
Appel à projets de recherche : Gesipol - Gestion intégrée des sites et sols pollués : aide à la recherche et au développement
Année de l’appel à projets : 2018
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : CNRS-Délégation Centre-Est - LIEC
Partenaires : ELEMENT TERRE
Partenaires : BRGM - D3E/3SP
Partenaires : UL - LSE
Partenaires : CNRS-Délégation Centre-Est - GeoRessourc
Partenaires : CNRS-Délégation Centre-Est - OTELo
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Loiret
Corse-Du-Sud
Meurthe-Et-Moselle
Paris

Le projet MONIC vise à proposer une méthodologie adaptée pour suivre, en temps réel, la remédiation de sites contaminés par des polluants organiques volatils (abattement des contaminants cibles), suivi de la production potentielle de produits secondaires, dissémination des contaminants et sous-produits vers l’environnement (eaux de nappe, atmosphère).

Une nouvelle méthodologie à définir

Pour améliorer le suivi et l’optimisation des procédés de dépollution, il est essentiel de posséder des outils utilisables sur site et une méthodologie adaptée d’utilisation de ceux-ci en complémentarité pour suivre en continu l’avancée et l’efficacité de la dépollution et contrôler l’absence d’impacts secondaires non maîtrisés.

Cette méthodologie est basée sur l’utilisation combinée d’outils d’analyse moléculaire (GC-MS de terrain) pour la détermination quantitative et qualitative de composés volatils et semi-volatils ciblés, d’outils spectroscopiques (Raman et Infrarouge) pour le suivi des gaz (notamment le CO2) et des composés organiques associés aux produits cibles via la détermination de groupements fonctionnels spécifiques (aliphatiques, aromatiques, polaires).

Une validation en laboratoire, et en terrain

Pour cela, le projet MONIC s’appuiera sur des travaux réalisés à l’échelle du laboratoire (mise au point, calibration des outils et rédaction de modes opératoires) et sur des tests réalisés lors d’opérations de dépollution sur des sites présentant des contaminations de natures variées (hydrocarbures pétroliers, BTEX, solvants chlorés) et faisant l’objet de différents traitements de remédiation (sparging, biostimulation…).

Cette diversité de natures de pollution et de traitements permettra d’éprouver et de valider les différents outils de monitoring sélectionnés dans différentes configurations dans un souci de forte opérationnalité et de démontrer la complémentarité des approches proposées afin d’en définir les conditions d’utilisation optimale. La méthodologie développée sera transférée à Progepi-GISFITech (sans exclusivité) en fin de projet afin d’assurer sa disponibilité commerciale pour les acteurs des Sites et Sols pollués.

 

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

37 personnes ont trouvé ce contenu utile