Recherche et innovation

MOBINTER - Mobilisation de bois en forêt privée : Rrôle des caractéristiques individuelles et territoriales

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Février 2019
Date de fin : Février 2021
Appel à projets de recherche : TEES - Transitions écologiques, économiques et sociales
Année de l’appel à projets : 2019
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : IRSTEA - LESSEM
Partenaires : CNPF
Partenaires : INRA - BETA
Partenaires : IGN - IGN
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes
Grand-Est
Nouvelle-Aquitaine
Auvergne-Rhône-Alpes

Le projet MOBINTER vise à développer des méthodes permettant de croiser les résultats des enquêtes des propriétaires privés avec des données descriptives sur la ressource et sa localisation, et des données économiques de filière, pour la mise en place d’actions de mobilisation et de sensibilisation territoriales des acteurs forestiers.

Ce projet résulte d'un partenariat entre différentes organisations de recherche et de développement soucieuses de répondre aux questions permettant d’identifier plus précisément les freins socio-économiques et techniques à la mobilisation de bois supplémentaire sur les territoires forestiers jugés prioritaires.

La gestion forestière et les contraintes de l’accessibilité aux ressources privées

Le Programme national de la forêt et du bois fixe l’objectif ambitieux de mobiliser 12 millions de m³ de bois supplémentaires à l’horizon 2026. Ce chiffre est décliné suivant les 13 régions administratives dans les Programmes Régionaux de la Forêt et du Bois.

Malgré le fort potentiel de ressources bois exploitables localisées surtout en forêt privée, la gestion forestière, la récolte de bois et sa commercialisation varient selon les profils des propriétaires forestiers. Se pose alors la question de l'identification de la levée des obstacles à la mise en gestion et à la mobilisation de bois dans les forêts privées. Ces obstacles sont déterminés par les comportements des propriétaires, lesquels sont influencés par les opportunités ou les freins dans la filière forêt bois et ses marchés et par les contraintes physiques d’exploitation forestière.

La communication au cœur de la problématique d’une meilleure gestion forestière.

Le projet MOBINTER s’organise en plusieurs phases complémentaires.

  • La première phase permettra de sélectionner les territoires les plus appropriés, puis de modéliser la probabilité de coupe à partir de l’enquête IFN et dela cartographier ainsi que certains de ses facteurs sous-jacents à l’échelle des territoires sélectionnés.
  • Dans la deuxième phase les déterminants locaux de coupes incluant des déterminants socio-économiques des territoires sélectionnés (distances aux industries et aux infrastructures, relations spatiales, prix des différentes essences sur les marchés internationaux…) seront intégrés aux modèles économiques de filière.
  • Ces deux premières étapes réalisées en parallèle à partir du même modèle contribueront à la définition du plan d’échantillonnage d’une enquête téléphonique auprès des propriétaires forestiers basée sur une nouvelle méthodologie testée à une petite échelle récemment dans l’enquête Oui Gef (Irstea - CNPF). Les résultats de ses différentes étapes seront centralisés et harmonisés dans un modèle statistique global afin de décrire et mieux comprendre le comportement de coupe des propriétaires forestiers.

Afin de faciliter le dialogue et de diffuser les résultats des différentes étapes du projet, le CNPF réalisera l’interface entre les chercheurs et les acteurs des territoires. Les forestiers locaux, les exploitants, et plus largement les interprofessions et les délégations Ademe seront conviés à participer au comité de pilotage et de suivi pour expliciter les freins qu’ils rencontrent dans la mobilisation des bois, pour discuter les différentes étapes du projet et les livrables, et également pour communiquer et faire les relais en régions pendant la durée du projet et au-delà.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

42 personnes ont trouvé ce contenu utile