Recherche et innovation

MOBEX - Mobilisation des acteurs dans les transitions écologiques, économiques et sociales : vers une évaluation des valeurs et des externalités des démarches

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 2019
Date de fin : Juillet 2020
Appel à projets de recherche : TEES - Transitions écologiques, économiques et sociales
Année de l’appel à projets : 2019
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : Université Lyon 3 - UMR 5600 - EVS
Partenaires : Strane
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes
Hauts-De-France

Contexte et objectifs / enjeux pour la recherche et les politiques publiques

Le projet vise, à partir d’une démarche bibliographique, de terrain et l’appui sur divers travaux antérieurs, à proposer une méthodologie d’évaluation des externalités sociales et territoriales (incluant les effets sur l’environnement) liées aux stratégies de transitions écologiques, économiques et sociales (TEES), dans le cas d’entreprises et de territoires intégrés dans des démarches d’économie circulaire, en particulier d’économie de la fonctionnalité. Ces externalités sont le support de la création de valeur autour de ces nouveaux modèles économiques. La connaissance de ces externalités (leur identification, leur qualification et si possible leur quantification) peut informer les stratégies d’entreprise et de territoires et constituer une méthodologie réplicable. Dans la mesure où ces externalités sont co-construites dans l’action collective et non appropriables par des acteurs publics ou privés (Maillefert et Robert, 2017), l’analyse du jeu d’acteurs constitue un préalable nécessaire à la connaissance du territoire pour comprendre la construction de ces externalités et leur traduction en valeur pour l’entreprise et pour le territoire.

 

Programme de travail / éléments méthodologiques

S’appuyant sur un diagnostic territorial fin, le travail propose de construire une méthodologie permettant d’identifier les externalités et de les qualifier par une approche théorique appropriée. Peut-on, par exemple, les relier à la question des services rendus au territoire ou faut-il les associer aux approches économiques promouvant l’internalisation notamment par les coûts ? A la suite du diagnostic et des entretiens auprès des acteurs, il s’agira de proposer des critères d’évaluation qui seront ensuite testés sur des territoires emblématiques en Auvergne-Rhône-Alpes, en Hauts-de-France et Provence-Alpes Côte d’Azur. L’appui sur des travaux antérieurs (Ecologie industrielle et territoriale, Nouveaux Modèles Economiques, jeux d’acteurs), la mobilisation de nouvelles expertises (analyse fine de synergies éco-industrielles, Analyse de Cycle de vie, expériences autour de l’économie sociale et solidaire), ainsi que les travaux en matière de développement territorial permettront d’initier un nouvel ensemble de connaissances pour appuyer les stratégies d’acteurs et de territoires vers la TEES, en orientant le travail vers la question des habitants et des usages.

 

Démarche pour faciliter le dialogue entre chercheurs et acteurs

La recherche s’effectue en partenariat étroit avec les acteurs de terrain, pour définir et comprendre les enjeux des territoires, identifier les externalités et les évaluer. Les territoires partenaires seront associés à la fois au diagnostic, mais aussi à l’identification des externalités et à la construction d’une méthodologie pour les évaluer.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

29 personnes ont trouvé ce contenu utile