Recherche et innovation

METHANBOX - Des kits de méthanisation à la ferme clé en main

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 3
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Organisme coordinateur : ADG
Partenaires : INSA Toulouse
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Occitanie / Gers / barcelonne du gers
Occitanie / Haute-Garonne / seysses

L’objectif de ce projet est de standardiser des solutions de méthanisation de déchets agricoles pour les adapter à différents types d’exploitations de petite taille. De quoi favoriser le développement de cette filière prometteuse. A la clé notamment : le traitement de déchets, une réduction de gaz à effet de serre, la production d’énergie renouvelable.

La méthanisation s’avère être une solution pour transformer les déchets organiques en biogaz et digestat valorisés ensuite sous diverses formes (électricité, chaleur, carburant, engrais). Basée sur la dégradation (ou « digestion ») par des micro-organismes de la matière organique en condition anaérobie (en l’absence d’oxygène), elle permet de traiter divers gisements, y compris ceux que produisent les nombreuses exploitations dispersées sur le territoire national.

La digestion de ces déchets dans de petites unités dites de petite méthanisation permettrait de produire une puissance électrique de 20 à 75 kilowatt. Mais les solutions techniques disponibles actuellement ne sont adaptées à ces marchés.

METHANBOX a pour ambition de développer un nouveau procédé jusqu’à l’échelle du prototype grâce à plusieurs ruptures technologiques (matériaux, génie civil, modularité, cogénération, etc.). La configuration visée est compacte et adaptée à la digestion de mélanges de déchets variés, plus ou moins humides (lisiers) et solides (fumiers, paille, végétaux) comme on en trouve dans les différents types d’exploitations agricoles (bovins, palmipèdes, ovins).

Le kit de méthanisation clé en main développé devra être déclinable en solutions standards adaptées à ces besoins. Outre les aspects technologiques, il comportera un cahier des charges pour la « recette » d’alimentation en déchets du microméthaniseur et un mode de conduite. Il devra pouvoir être, à terme, produit en série et à moindre coût.

Deux objectifs sont visés :

  • La standardisation de la recette du microméthaniseur selon les grandes catégories d’exploitations agricoles. Lors de cette étape complexe, des outils déjà développés à l’INSA et une plateforme de simulation (Diametha) seront mis à profit ;
  • La standardisation de la technologie quelle que soit les déchets traités. Elle sera d’abord évaluée sur une maquette de laboratoire (échelle 1/10) puis sur deux sites (une exploitation de canard gras, une d’élevage de bovins).

Les partenaires du projet maitrisent la physicochimie des matières solides ligno-cellulosiques et la biologie des réactions en jeu (y compris avec de faibles teneurs en eau et une recirculation du digestat). Le procédé sera notamment adapté à la digestion solide (pour des déchets comportant un taux de matières sèches supérieur à 20 %). Le projet s’inscrit dans un programme plus vaste (Mcube) porté par un consortium de structures de recherches, de coopératives agricoles et de PMEs technologiques.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

10 personnes ont trouvé ce contenu utile