Recherche et innovation

MESH - Morphology : Environment, Sustainability and Human comfort

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : MODEVALURBA - Modélisation et évaluation au service des acteurs des territoires et des villes de demain
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Actions transversales
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : Franck Boutté Consultants
Partenaires : Francesco Cingolani
Partenaires : SADEV94
Partenaires : UPEM
Partenaires : EIVP
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Île-De-France / Val-De-Marne / Ivry-Sur-Seine

Rapport final et conclusions disponibles dans la médiathèque Ademe: https://www.ademe.fr/mesh-morphology-environment-sustainability-human-comfort

Le projet MESH (Morphology : Environment, Sustainability and Human confort) a pour ambition de développer des outils d’analyse de morphologies urbaines par des indicateurs environnementaux. Il se positionne tant comme un outil d’aide à la décision qu’un outil d’aide à la conception pour répondre aux besoins opérationnels des décideurs (aménageurs, collectivités…) et des concepteurs (architectes, urbanistes).

Mesh, faciliter et accélérer la prise de décision des conceptions urbaines

Ce projet se construit sur la définition d’un système d’indicateurs et le développement d’outils qui permettent d’évaluer, de comparer et de faire évoluer la performance des formes urbaines en terme de consommations (énergie, ressources) et d’ambiances (ambiances thermique, visuelle, acoustique olfactive…). Déclinés de la grande échelle (quartier, ilot) à la petite échelle (bâtiment, logement), ces évaluations et comparaisons permettent également d’analyser l’évolution des niveaux de performances selon les étapes de projet. Au-delà de l’évaluation et de la comparaison, le projet MESH s’empare du sujet innovant et prometteur de la conception paramétrique appliqué aux projets architecturaux et urbains.

Les outils développés se fondent sur la réactivité face aux processus de décision et de conception, afin d’être pleinement intégrée par les acteurs de l’aménagement. Ils permettent d’analyser et de comparer plusieurs morphologies urbaines en un temps court (de l’ordre de la semaine). Les résultats des simulations seront directement traités, de manière visuelle, numérique et graphique pour être compréhensibles et appréhendables tant par des professionnels que des élus ou encore des usagers et futurs habitants.

Le caractère innovant du projet MESH se situe dans le choix d’utiliser la morphologie comme porte d’entrée de l’analyse pour coller aux outils des concepteurs (plan masse 3D) et de les analyser par des indicateurs synthétiques permettant une réponse rapide transversalisante des notions de consommations de ressources avec des qualités d’ambiances. Il représente une occasion unique par son terrain : la ZAC Ivry Confluences qui a la particularité de voir cinq urbanistes de renom dessiner plusieurs versions du même plan masse. Enfin il intègre la conception paramétrique, pratique émergente, en l’appliquant à la conception de formes urbaines.

Mesh, l’environnement dans la maitrise d’œuvre urbaine

La première étape de développement du projet MESH consiste à cadrer le développement de l’outil et le processus de conception à travers des états de l’art sur les aspects scientifiques, conceptuels, décisionnels et règlementaires liés à l’évaluation de la performance énergétique et environnementale du projet urbain.

La seconde étape a développée une série d’outils thématiques qui permettront d’évaluer des formes urbaines et bâties à partir de leurs modélisations 3D. Ces outils ont été développés avec Grasshopper, un générateur de modèles paramétrique.

Les phases de simulations et de capitalisation ont comparées d’une part des tissus urbains représentatifs et d’autre part différentes versions des tissus d’Ivry-Confluences. Les simulations se feront de la grande échelle jusqu’au bâtiment pour évaluer l’impact de cette étape opérationnelle.

L’ensemble de ces analyses constitueront une riche base de données de références sur la morphologie à programmation constante.

Les résultats attendus par MESH étaient d’une part la caractérisation du lien entre forme urbaine, économies d’énergie et ambiances et l’émergence d’indicateurs morphologiques opérationnels et d’autre part l’intégration de la conception paramétrique comme outil d’aide à la conception pour les urbanistes et architectes. Ces analyses contribuent à l’évolution des réflexions et pratiques sur le rôle des paramètres environnementaux dans les maîtrises d’œuvre urbaine.

Le projet de recherche MESH a publié un certain nombre de rapports sur l’ensemble des données et des analyses mais se propose aussi de diffuser les avancements et conclusions de l'étude par le biais des réseaux sociaux.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

64 personnes ont trouvé ce contenu utile