Recherche et innovation

LFCARD-RN19 - Mise en place d’une ligne de covoiturage dans le Val-de-Marne

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 3
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Organisme coordinateur : CG94
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Île-De-France / Seine-Et-Marne
Île-De-France / Val-De-Marne

Des voitures moins nombreuses car plus remplies grâce à une ligne de covoiturage. Tel est l'objectif du Conseil départemental du Val-de-Marne pour l'axe routier RD19/RN19 comptant 80 % d'autosolistes. En ligne de mire : moins de pollution et d'embouteillages.

Sur l'axe RD/RN 19, le Conseil départemental du Val-de-Marne a analysé en détail la structure des déplacements et mené une enquête approfondie auprès des usagers. Principal résultat ? On y trouve 80% d'autosolistes, autrement dit 80 % des voitures qui y circulent ne transportent que leur conducteur...  Cela augmente considérablement le nombre de voitures et contribue fortement à la pollution atmosphérique, aux émissions locales de gaz à effet de serre et aux embouteillages. 

D'où la volonté du Conseil départemental de favoriser le covoiturage, une solution vraiment pertinente pour cet axe qui relie le pôle urbain de Créteil et la zone périurbaine nord Seine-et-Marne/plateau briard val-de-marnais. En effet, la zone qu'il couvre présente une trop  faible densité de population pour que des transports en commun desservent efficacement l'ensemble de ses habitants. Sur cette zone périurbaine, les autosolistes sont aujourd'hui réellement captifs de leur voiture pour des trajets longs.

Pour booster le covoiturage : une stratégie en quatre actes

Pour lever les freins à la pratique du covoiturage, le projet se concentre sur quatre grands axes complémentaires :

  • communication pour donner plus de visibilité au mode covoiturage
  • collaboration avec les entreprises pour inciter leurs salariés à pratiquer le covoiturage
  • mise en œuvre d'une plateforme de mise en relation
  • réalisation de stations de covoiturage pour matérialiser une ligne de covoiturage

Très concrètement, la réalisation des premières stations de covoiturage est prévue d'ici fin 2018 entre Brie-Comte-Robert et Créteil-L’Echat . De quoi faire de ce dispositif d'infrastructures et de services de covoiturage une alternative lisible et efficace à l'autosolisme.

Une démarche complémentaire aux transports en commun

Dans ce projet, le covoiturage n'a néanmoins pas vocation à remplacer les transports en commun. Il s'agit d'une offre complémentaire et non concurrente : l'idée est de développer un système global de déplacement sur cet axe. Pour preuve, le Conseil départemental du Val de Marne a également conduit une étude préalable de faisabilité d'aménagements supports pour une ligne de bus à haut niveau de service.

Véritable alternative à l'autosolisme, cette  démarche globale et coordonnée devrait permettre une meilleure préservation de l'environnement et une qualité de vie améliorée, un des objectifs du Plan de Déplacements du Val-de-Marne. Le projet arrivera à terme en 2019.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

18 personnes ont trouvé ce contenu utile