Recherche et innovation

IFM-GT - Bientôt un inventaire des forêts à l’échelle régionale

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : REACCTIF - REcherche sur l'Atténuation du Changement ClimaTique par l'agrIculture et la Forêt
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : IGN
Partenaires : ONF
Partenaires : IDF
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Loiret
Grand-Est / Meurthe-Et-Moselle / Nancy
Île-De-France / Paris / PARIS

Si l’inventaire des forêts effectué annuellement en France est parfaitement adapté à l’échelle nationale, il l’est moins pour la gestion des territoires. Le projet IFM-GT vise à développer un outil plus précis d’inventaire et d’aide à la décision, grâce à une exploitation optimisée des informations déjà disponibles à l’échelle des territoires.

Depuis deux siècles, les forêts françaises connaissent une forte évolution. La surface forestière a augmenté de près de 60 % au cours du XXème siècle tandis que le stock de bois sur pied a doublé au cours des cinquante dernières années. Sous ces chiffres se cachent toutefois d'importantes disparités régionales. Les plus forts accroissements en surface et en volume sont, pour la plupart, localisés dans des zones historiquement peu forestières, où les filières bois sont peu développées. A cela s'ajoute l'effet du changement climatique qui affecte la croissance des essences de façon très variable. Il est dès lors important, pour développer les politiques publiques autour de l’énergie, du climat, de la forêt, etc. de disposer d’informations plus précises sur les ressources forestières à l’échelle des territoires.

Croiser les sources disponibles

Types et structure de peuplements, morcellement foncier, exploitabilité physique, enjeux économiques, sociologiques et environnementaux… ces caractéristiques sont encore mal connues des acteurs locaux. En effet, historiquement, l’inventaire des forêts est effectué [CV1] tous les ans par l’institut national de l’information géographique et forestière (IGN), par l’intermédiaire de points de sondages répartis sur l’hexagone. Ces données permettent de mesurer l’évolution de la forêt en surface et en volume au niveau national, mais elles ne sont pas assez fines pour l’échelle régionale. L’accroissement du nombre de points d'inventaire étant trop coûteux, des solutions alternatives, utilisant des données auxiliaires, doivent être envisagées.

Partant de ce constat, le projet IFM-GT, porté par l’IGN, a pour objectif de développer et de tester une méthode d’inventaire forestier innovante, précise, générique et facilement actualisable. Cette méthode consiste à combiner statistiquement les données venant de plusieurs sources :

  • Celles collectées lors de l'inventaire des forêts sur le terrain,
  • Les bases de données d’images satellites
  • Les données en trois dimension issues de mesures photogrammétriques sur images aériennes ou obtenue par télémétrie laser,
  • Les données cartographiques qui permettent de réduire les erreurs d’estimation et de contextualisation.

Développer un outil d’aide à la gestion des forêts

Le projet est conduit sur un territoire pilote fortement boisé de 7300 km2 couvrant la Sologne et la forêt d’Orléans, grâce à des données recueillies en 2014. Ce site fortement boisé comprend des essences de feuillus somises à différents modes de gestion, et des résineux.

Cette approche dite « d’inventaire multi-sources » est déjà opérationnelle dans les pays du nord de l'Europe et aux Etats-Unis[CV7] . Elle était jusque-là difficile à mettre en œuvre en France, à cause de la fragmentation des forêts et de leur diversité en termes de distribution, de structure et d’essence. Le contexte est aujourd'hui différent car les sources de données auxiliaires se sont développées et multipliées. Au-delà du strict inventaire, ce système d’information régional sur la forêt constituera un outil d’aide à l’élaboration de nouvelles stratégies d’optimisation de la gestion forestière adaptées aux particularités de chaque territoire.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

37 personnes ont trouvé ce contenu utile