Recherche et innovation

HYTEB - Optimiser la purification de biogaz par « lavage à l'eau »

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Juillet 2
Appel à projets de recherche : APRED - Énergie durable : production, gestion et utilisation efficaces
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Transports et mobilités
Programme de la stratégie de Recherche : Systèmes énergétiques intelligents
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Organisme coordinateur : CHAUMECA
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Hauts-De-France / Nord / Hautbourdin

En 18 mois, ce projet coordonné par Chaumeca a deux ambitions : construire un pilote de lavage à l’eau de biogaz issu de méthanisation et définir ses conditions optimales d’exploitation.

La méthanisation se développe de plus en plus en France. Basée sur la dégradation (ou « digestion ») par des micro-organismes de la matière organique  en condition anaérobie (en l’absence d’oxygène), elle permet de transformer en biogaz et digestat les déchets organiques tels que des déchets végétaux, carnés ou des déjections.

Depuis 2011, en France, ce biogaz, composé à 55-60 % en volume de méthane (CH4), peut être injecté dans le réseau de gaz naturel. Il doit néanmoins être auparavant épuré pour en extraire le CO2 selon les spécifications des opérateurs de réseaux gaziers, ainsi que divers polluants notamment l’hydrogène sulfuré. Celui-ci est néfaste pour les brûleurs des chaudières ou des gazinières.

On recense cinq technologies d’épuration sur le marché : la cryogénie et le lavage aux amines sont les plus onéreuses, elles sont employées sur des marchés spécifiques ; les trois technologies les plus compétitives sont les membranes, les tamis moléculaires (Pressure Swing Adsorption ou PSA) et le lavage à l’eau.

Hyteb mise sur le lavage à l’eau

Le projet Hyteb s’intéresse à cette dernière technologie, une solution peu développée en France mais utilisée depuis 2011 au centre de valorisation organique de Lille-Sequedin (Nord). Les biodéchets de la métropole lilloise y sont traités pour produire un biométhane de qualité B (à bas pouvoir calorifique, par opposition au gaz H, à haut pouvoir calorifique).

En 18 mois, les objectifs du coordinateur du projet, la société Chaumeca, concepteur et fabricant de matériels de traitement d’air et de gaz, sont :

  • Améliorer son procédé de lavage à l’eau de biogaz permettant d’atteindre les spécifications requises pour l’injection en réseau de gaz naturel ;
  • Valider le processus de régénération de l’eau de lavage et de récupération du CO2 afin de permettre un traitement par oxydation du CH4 résiduel et une utilisation industrielle du CO2.

Les essais seront menés sur un pilote de lavage à eau construit à cet effet. Il permettra de :

  • Caractériser l’impact des principaux paramètres (débit d’eau, pression, teneurs en CO2) sur la performance du lavage sous pression ;
  • Étudier l’influence des conditions opératoires sur la régénération de l’eau chargée en CO2 (selon le débit d’air ou sous vide).
Grâce à ce projet, Chaumeca compte accroitre son savoir-faire en matière d’injection de biogaz épuré dans le réseau et ainsi poursuivre la commercialisation de son procédé.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

48 personnes ont trouvé ce contenu utile