Recherche et innovation

FLEXBAT - Des outils pour optimiser la flexibilité électrique des bâtiments

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Août 4
Appel à projets de recherche : APRED - Énergie durable : production, gestion et utilisation efficaces
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Transports et mobilités
Programme de la stratégie de Recherche : Systèmes énergétiques intelligents
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Organisme coordinateur : Morbihan Energies
Partenaires : Schneider Electric
Partenaires : KEYNERGIE
Partenaires : Lab-STICC
Partenaires : IREA
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Bretagne / Morbihan / VANNES

Flexbat développe des logiciels pour optimiser le stockage d’électricité couplé à des productions variables. Il proposera aussi des évolutions réglementaires. Objectif : favoriser les flux d’énergie entre producteurs et consommateurs.

Aujourd'hui, l'autoconsommation d'électricité produite localement par des sources d'énergie variables peine à se développer. En cause : un manque d'outil d'aide à la décision pour optimiser leur dimensionnement et leur pilotage.

Coordonnée par le Syndicat Morbihan Energies, l'équipe  de Flexbat tente de résoudre cette problématique. L'idée ? Développer des outils logiciels permettant de prendre les bonnes décisions en temps réel, sur la base de critères techniques, économiques et réglementaires.

Prendre les bonnes décisions en temps réel

Autour de Morbihan Energies, le projet implique Schneider Electric, le cabinet de conseil Keynergie, et deux laboratoires de recherche de l’université Bretagne Sud : l’IRDL, et le Lab-LEX. Dans la pratique, ces acteurs vont mettre au point :

  • des méthodes mathématiques pour analyser d’importantes quantités de données de production et de consommation à l’échelle d’un bâtiment ou d’un îlot ;
  • des méthodes mathématiques pour optimiser à la fois le dimensionnement d’un stockage et sa gestion ;
  • un outil logiciel pour dimensionner et choisir les technologies de stockage à l’échelle d’un site, d’un îlot ou d’un territoire ;
  • un outil de pilotage en temps réel des systèmes associant production variable et stockage;
  • des propositions d’évolutions réglementaires pour favoriser les échanges entre producteurs et consommateurs à l’échelle d’îlots;
  • une interface pour gérer la charge et décharge des batteries des véhicules électriques du site de Morbihan Energies avec le bâtimen.

Déjà un smartgrid  pilote

Tous ces objectifs seront réalisés en s’appuyant sur les données issues du pilote Kergrid, mis en service depuis 36 mois par Morbihan Energies et Schneider Electric. Ce réseau électrique intelligent (smartgrid) comporte une centrale de production photovoltaïque (126 kWc), un système de stockage (56 kWh) et des véhicules électriques... le tout dans un bâtiment tertiaire accueillant 60 personnes au quotidien. Le projet s'étalera sur 26 mois.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

79 personnes ont trouvé ce contenu utile