Recherche et innovation

EZC - Un guide de bonnes pratiques pour construire des bâtiments à empreinte zéro carbone

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Energie, Environnement et Société
Organisme coordinateur : IP
Partenaires : ROLLAND
Partenaires : SINTEO
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Pays-De-La-Loire / Maine-Et-Loire / ANGERS

Si les systèmes de chauffage au bois sont de plus en plus perfectionnés, ils émettent encore dans l’atmosphère des particules fines. Le projet TACFEP vise à développer et évaluer les performances d’un filtre adapté qui contiendra les particules polluantes.

Le marché des poêles à bois représente en France 250 000 ventes par an. Environ 70 % de ces appareils sont produits sur le territoire national. Dans ce contexte favorable, et grâce au soutien des pouvoirs publics, les professionnels du secteur notent une évolution de la demande.

Les consommateurs s’orientent vers des appareils de plus en plus performants, munis de systèmes de double combustion. Ces derniers présentent des rendements élevés et surtout, ils limitent les émissions polluantes. Car le chauffage au bois engendre des rejets de particules fines, de monoxyde de carbone (CO) et de composés organiques volatils (COV).

Le projet TACFEP a pour but de réduire encore plus l’émission de ces polluants atmosphériques. Il permettra de développer et d’évaluer un filtre étudié spécifiquement pour être inclus dans les poêles à bois, Trois partenaires y travaillent ensemble :

  • D2I-INVICTA, fonderie spécialisée dans le chauffage au bois. Leader du secteur en France et en Europe, l’entreprise vend 120 000 poêles par an.
  • La société alsacienne CTI, spécialisée dans le second œuvre qui fabriquera le filtre catalyseur,
  • Le laboratoire de l’université Haute-Alsace, expert en combustion bois.

Le projet s’articule en trois étapes. En premier lieu, l’équipe s’attachera à rechercher les meilleures solutions techniques pour intégrer un prototype filtrant au niveau d’un poêle. Il s’agira ensuite d’optimiser le matériau filtrant et d’étudier son vieillissement. Cette étape sera effectuée en laboratoire, puis le procédé sera validé en conditions réelles d’utilisation.

L’aboutissement du projet permettra à l’entreprise D2I-INVICTA de pérenniser voire d’accroître son offre, en accord avec le Plan national de Réduction des Emissions de Polluants Atmosphériques (PREPA).

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

9 personnes ont trouvé ce contenu utile