Recherche et innovation

ELASTOIL - Des plastifiants renouvelables pour des caoutchoucs plus respectueux de l'environnement

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : BIP - Bioressources, industries et performance
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Organisme coordinateur : EMAC
Partenaires : ITERG
Partenaires : LCPO
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Nouvelle-Aquitaine / Gironde / Pessac
Nouvelle-Aquitaine / Pyrenees-Atlantiques / Mauléon

Coordonné par la société EMAC, le projet Elastoil développe des huiles d'origine végétale, non toxiques pour l'industrie du caoutchouc. Il vise une production adaptée notamment au secteur automobile.

Pour fabriquer du caoutchouc, les industriels incorporent jusqu'à 30 % d'huiles de dilution issues du pétrole pour leurs propriétés plastifiantes. Près d'un million de tonnes d'huiles de dilution seraient ainsi consommées chaque année à travers le monde, dont 300 000 tonnes rien qu'en Europe.

Celles qui comportent plus de 3 % de composés aromatiques polycycliques sont ciblées par la Commission Européenne en raison de leur toxicité. Les industriels du secteur cherchent donc des alternatives. Une des pistes consiste à les remplacer par des huiles de dilution végétales, renouvelables et non toxiques. C'est tout l'enjeu du projet Elastoil.

Coordonné par la société pyrénéenne EMAC, Elastoil s'est fixé 4 objectifs à atteindre sur  3 ans :

  • développer des huiles de dilution à partir de graines oléagineuses (ex : ricin), de  coproduits issus de la fabrication d'huiles végétales, et d'huiles végétales alimentaires usagées;
  • améliorer sensiblement les propriétés des matériaux caoutchouteux formulés à l’aide de ces nouvelles huiles de dilution végétales ;
  • étudier la viabilité technico-économique de ces huiles ;
  • analyser les aspects environnementaux des plus performantes.

Déjà des industriels intéressés

Le projet implique également deux acteurs de la recherche en Gironde : l'Institut des Corps Gras (ITERG) et le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) qui contribueront au développement de ces nouvelles huiles de dilution renouvelables.  

L'ITERG conduira également des productions à l’échelle semi-industrielle via sa plateforme de lipochimie  CEDOP. Suite à ces préséries, EMAC et le LCPO formuleront de nouveaux mélanges de caoutchoucs (élastomères). Enfin, EMAC proposera des campagnes de productions à certains de ses clients : plusieurs sont déjà partants. Grande consommatrice de matériaux à base d’élastomères, l’industrie automobile constituera la cible prioritaire d'Elastoil. Le projet est doté d''un budget de 802 000 € dont 288 000 € financés par l'ADEME.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

36 personnes ont trouvé ce contenu utile