Recherche et innovation

Eco-Terra - Développement d'éco-matériaux en terre-allégée pour des constructions écologiques performantes

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : GRAINE - Gérer, produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique et énergétique
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Programme de la stratégie de Recherche : Production durable des matières agricoles et forestières
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : Eco-Pertica
Partenaires : UBS
Partenaires : Lasalle Beauvais - Unité Agri Terr
Partenaires : IFSTTAR
Partenaires : C3
Partenaires : ARPE
Partenaires : IUT Alençon
Partenaires : Les chantiers de demain
Partenaires : CEREMA DTer Est - Laboratoire de Strasbo
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Bretagne / Morbihan / Lorient
Grand-Est / Bas-Rhin / Strasbourg
Normandie / Calvados / caen
Normandie / Orne / Nocé
Normandie / Seine-Maritime / Mont-Saint-Aignan
Pays-De-La-Loire / Loire-Atlantique / Bouguenais
Eco-Terra est un projet de recherche participative concret. L'objectif est de permettre la construction en terre-allégé en filière locale et en économie circulaire, en France, en levant les freins réglementaires et d'éco-conditionalité.

Le projet de R&D Eco-Terra a pour objectif d'acquérir les connaissances scientifiques et techniques nécessaires pour développer des bétons de terre-chanvre, et plus largement de terre allégée par des agroressources, en filière locale (100 km). Substituer la chaux par de la terre crue dans les bétons biosourcés permettrait, à performances thermiques et hydriques comparables :                 
•    de diviser le coût en énergie grise par 20 à 25 et l’impact carbone par 5 ;
•    de réduire le coût de gestion en fin vie (le matériau est compostable) ;
•    de diminuer le prix du matériau d’un facteur 1,5 à 2.

Les trois spécificités méthodologiques du projet Eco-Terra sont les suivantes :
•    c’est un projet de recherche participative, qui intègre de l’expérimentation en laboratoire et de l’expérimentation de terrain avec des acteurs comme les artisans et agriculteurs. Les objectifs et les avancés du projet sont construits en intégrants ces différentes compétences ;
•    contribuer à la massification de la rénovation thermique en éco-construction, mais tout en maintenant un modèle de développement en filière locale. Le projet intègre une forte variabilité des constituants de base pour que les résultats obtenus puissent bénéficier à toute filière locale d’un autre territoire que le Perche (territoire couvert par l’activité d’Eco-Pertica) ;
•    obtenir des résultats qui seront diffusés librement, dans des formats adaptés aux réseaux scientifiques, des réseaux professionnels et du grand public, au profit de l’intérêt collectif.

Le projet Eco-Terra est composé de 4 volets :
•    Collecte de constituants de base variables et hétérogènes (terre et végétaux), puis réalisation de leur caractérisation avec des techniques de terrain et des techniques fines de laboratoire. Fabrication des bétons biosourcés à base de terre crue ;
•    R&D en laboratoire : caractérisation des performances des bétons biosourcés à l’échelle du matériau (mécanique, thermique, hygrométrique et acoustique) ;
•    R&D de terrain : caractérisation des bétons à l’échelle de la paroi et du bâtiment. Développement d’essais performantiels de chantier adaptés à l’utilisation de matériaux locaux, expérimentation de chantier avec une artisane spécialisée, instrumentation thermo-électrique à l’aide de capteurs open-source in situ spécifiquement développés. Création de documents techniques et expérimentation sur chantier réel avec démarche assurantielle ;
•    Analyse de cycle de vie, dans une démarche collective, en intégrant plusieurs sources d’approvisionnement pour la terre crue et pour les végétaux. Obtention de déclaration environnementale de produits pour différentes mise en œuvre de bétons de terre-allégée.

Les 4 grands résultats attendus d’ECO-TERRA sont :
•    La quantification des performances techniques du terre-allégée, et l’obtention de mesures certifiées de référence, en intégrant les variabilités des constituants permettant de travailler avec des constituants issus de filière locale ou industrielle ;
•    La production d’une Analyse de Cycle de Vie en démarche collective, puis de DEP validées ;
•    La collecte de retours d’expériences de chantier, et de démarches permettant d’obtenir l’assurabilité de ce mode constructif : les GEP – Groupe d’Évaluation et de Perfectionnement (démarche proche d’une ATEX, détaillée dans le plan d’action) et l’intégration aux Règles professionnelles Construire en Chanvre ;
•    La proposition, en fin de projet, d’un référentiel technique listant les informations nécessaires pour construire en terre-allégée.

Les conséquences sur le terrain seront le renforcement des filières chanvre ou d’autres agro ressources en filières locale ou industrielle, le développement de la filière permettant la construction en terre crue, et la possibilité pour les professionnels du bâtiment durable de construire en terre crue sur tout le territoire national.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

36 personnes ont trouvé ce contenu utile