Recherche et innovation

COMPIC - Couches jetables et valorisation organique : expérimenter et analyser les impacts

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Mars 3
Appel à projets de recherche : GRAINE - Gérer, produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique et énergétique
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Programme de la stratégie de Recherche : Production durable des matières agricoles et forestières
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : Halage
Partenaires : APESA
Partenaires : CNRS - UMR5280
Partenaires : Celluloses de Brocéliande
Partenaires : Green Creative
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Auvergne-Rhône-Alpes / Rhone / villeurbanne
Bretagne / Morbihan / Ploërmel
Île-De-France / Seine-St-Denis / L'Île-Saint-Denis
Île-De-France / Val-De-Marne / Sucy-en-Brie
Nouvelle-Aquitaine / Pyrenees-Atlantiques / Pau

L’objectif du projet de recherche COMPIC est d’expérimenter la valorisation organique des couches jetables et d’apporter l’ensemble des éléments d’analyse permettant de maîtriser les différents risques potentiels liés à cette valorisation.

Les couches jetables pour bébés, mais aussi les autres produits d’hygiène absorbants (produits d’incontinence, serviettes hygiéniques), sont sources d’un grand volume de déchets composés en majeure partie d’eau et de matières organiques.

En France, comme presque partout ailleurs, ces déchets sont traités avec les ordures ménagères résiduelles (OMR) en incinération ou enfouissement et représentent près de 10 % des OMR. Les textiles sanitaires sont la seule catégorie des OMR dont le volume augmente. Dans un contexte de politiques publiques visant à favoriser la prévention et à hiérarchiser les modes de valorisation des déchets, il paraît nécessaire de rechercher une solution plus satisfaisante du point de vue environnemental pour le traitement de ces déchets.

Différents services commerciaux de compostage de ces déchets existent à l’étranger. Cependant, il n’y a pas de travail de recherche permettant de répondre de manière satisfaisante à l’ensemble des questions soulevées par la valorisation organique de ce type de matières : comportement des polymères super-absorbants, présence de substances médicamenteuses, présence de substances chimiques liées à des composés présents dans les couches, séparation des indésirables, hygiénisation.

L’objectif scientifique du projet COMPIC est d’apporter l’ensemble des éléments d’analyse permettant de maîtriser les différents risques potentiels liés à la valorisation organique de couches jetables.

L’objectif technique de l’expérimentation est de réaliser une bonne séparation des matières inertes de la fraction organique et de bien maîtriser les différents paramètres de la valorisation organique de ce déchet afin de pouvoir mettre au point un procédé industriel performant une fois les différents verrous levés.

Les principaux verrous scientifiques et techniques sont les suivants :

  • Comportement des SAP (polymères super-absorbants) dans le compost obtenu ;
  • Présence de substances médicamenteuses dans le compost ;
  • Présence et séparation des indésirables ;
  • Hygiénisation.

Les objectifs environnementaux sont de deux ordres : préserver la matière organique et réduire l’émission de gaz à effet de serre.

Le programme scientifique porte d’une part sur la compostabilité du déchet considéré en étudiant sa préparation, son comportement en compostage et en maîtrisant les différents paramètres pour mettre au point un compostage optimal. D’autre part, il s’agit d’analyser l’ensemble des impacts sanitaires, environnementaux et agronomiques du procédé.

Green Creative s’attache à mettre au point une méthode de séparation mécanique en voie sèche de la fraction organique des déchets afin de préparer sa mise en compostage. L’APESA va réaliser les différents essais de compostage et méthanisation depuis des tests en respiromètres jusqu’à l’élaboration du protocole d’essai préindustriel. Une partie du programme consistent en des études et analyses classiques concernant le compostage : la conformité à la norme NFU44051, les analyses microbiologiques permettant de s’assurer d’une hygiénisation suffisante ainsi que différents tests éco-toxicologiques. Il sera piloté par l’APESA. L’expertise de l’ISA sera utilisée pour étudier la présence de substances chimiques ainsi que des SAP dans le compost produit. L’étude de la présence de substances médicamenteuses est d’importance pour déterminer si les produits d’incontinence pour adultes issus peuvent être traités par compostage. Enfin, pour évaluer la pertinence environnementale du procédé de manière globale, une étude environnementale basée sur l’analyse de cycle de vie sera menée par l’APESA.

In fine, les résultats attendus sont :

  • la mise au point d’un procédé industriel pour traiter certains types de produits d’hygiène absorbant (couches jetables écologiques ou tous produits, couches de bébé ou également protections pour adultes) ;
  • la mise au point d’un procédé innovant d’extraction de la fraction organique des couches jetables ;
  • l’évaluation des risques sanitaires et environnementaux.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

57 personnes ont trouvé ce contenu utile