Recherche et innovation

BTESmart - Stockage de production de chaleurs de panneaux solaires.

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Appel à projets de recherche : APRED - Énergie durable : production, gestion et utilisation efficaces
Année de l’appel à projets : 2017
Programme de la stratégie de Recherche : Systèmes énergétiques intelligents
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Organisme coordinateur : STORENGY
Partenaires : GEOTHER
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Centre-Val-De-Loire / Loir-Et-Cher / Contres

Le projet BTESmart prévoit la mise en œuvre d’un stockage intersaisonnier d’une production de chaleur générée par un ensemble de panneaux solaires thermiques sur un champ de sondes géothermiques. Le système permettra de chauffer et de produire l’eau chaude sanitaire d’un ensemble de deux bâtiments.

La gestion des besoins et des ressources énergétiques sera opérée par un système « intelligent ». En fonction des besoins des bâtiments et de l’effective production d’énergie solaire thermique, celle-ci sera soit utilisée directement, soit stockée dans le champ de sondes géothermiques. La sollicitation des sondes au sein même de la « pile géothermique » sera concentrique afin d’optimiser le stockage thermique. Une barrière thermique constituée de sondes de récupération dédiées et pilotée par le système limitera les déperditions thermiques latérales dans le sol.

Ce type de système peut ainsi constituer un moyen attractif de stockage d’énergie thermique quelle que soit son origine pour couvrir les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Le projet de R&D proposé vise à développer le savoir-faire, les méthodologies et les outils pour prévoir et optimiser le comportement de ce type de stockage d’énergie d’un point de vue du sous-sol et de la surface. Le système décrit dans le projet BTESmart entrera en fonctionnement, après les phases d’études complémentaires et de réalisation courant 2018 et permettra de chauffer et de produire l’eau chaude sanitaire, dès l’hiver 2018/2019, d’un ensemble de deux bâtiments.

Le projet BTESmart permettra à la France de disposer d’une première vitrine technologique à même de progresser sur la compréhension, la modélisation et l’optimisation de ce type de stockage d’énergie susceptible d’être transposable de façon assez étendue y compris à l’étranger. Pour répondre à ces objectifs ambitieux, BTESmart s’appuie sur plusieurs axes de travail complémentaires.

  1. Le premier vise à instrumenter le site de façon à acquérir les données nécessaires à la bonne caractérisation de son comportement et de sa performance. Le système comprend des mesures de profil de température dans le sous-sol à différents emplacements du dispositif et des mesures en surface sur chacune des rampes de distribution (débits et températures à différents points du réseau). Ces données serviront à analyser finement le comportement du système dans son intégralité et à déterminer dans quelle mesure une modélisation numérique basée sur une description homogène standard permet de reproduire sa performance.
  2. Le second vise à caractériser les hétérogénéités géologiques du site car même à petite échelle, le mode de dépôt peut conduire à des variations verticales et/ou latérales significatives des propriétés thermiques du sous-sol. La caractérisation se fera lors des opérations de forage et permettra in fine de modéliser finement la géologie du site pour déterminer dans quelle mesure la prise en compte de ces hétérogénéités améliore la modélisation du comportement dynamique du système de stockage.
  3. Le troisième axe vise à optimiser le système d’un point de vue du sous-sol via l’installation de sondes de récupération d’énergie thermique localisées en bordure du système principal. Ces sondes seront activées suivant plusieurs modes de fonctionnement afin d’évaluer lequel optimise le plus la performance globale du système.
  4. La quatrième axe vise à optimiser le système d’un point de vue de la surface via l’utilisation de l’ensemble des données de monitoring. Des approches seront développées pour déterminer les allocations en débit et stratégies de circulation qui permettent d’intégrer le mieux possible le stockage dans le système global.
  5. Le cinquième et dernier axe permettra de capitaliser et de partager le savoir-faire développé via des recommandations sous la forme d’un guideline qui servira pour la dissémination de cette technologie et pour positionner la France comme un leader sur ce créneau prometteur dans le cadre de la transition énergétique.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

67 personnes ont trouvé ce contenu utile