Recherche et innovation

BOPA - Des matériaux composites biosourcés pour l'aéronautique

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : BIP - Bioressources, industries et performance
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Cadre Bâti , des territoires durables aux bâtiments performants
Programme de la stratégie de Recherche : Ecoconception et écoefficience des systèmes de production
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Programme de la stratégie de Recherche : Captage et valorisation du CO2
Programme de la stratégie de Recherche : Production, gestion et stockage de vecteurs énergétiques
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Préservation et amélioration de la qualité de l'air
Organisme coordinateur : VESO-concept
Partenaires : INPT
Partenaires : ISAE
Partenaires : Centre National de la Recherche Scientif
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Occitanie / Haute-Garonne / Toulouse

Coordonnée par VESO Concept, l'équipe de BOPA développe des panneaux composites plus légers, en fibres de lin, pour les cabines des avions.  Objectif : des avions qui consomment moins de carburant et émettent moins de CO2.

D'ici à 2050, le secteur aéronautique doit réduire ses émissions de CO2 de 75 %. Pour y parvenir, une des solutions consiste à utiliser des matériaux composites plus légers, à base de fibres naturelles. Parmi elles : la fibre de lin dont la production n'émet que 1,3 kg de CO2 par kg, contre 2,1 pour la fibre de verre et 5 pour l’aluminium. Ces fibres de lin seront utilisées pour fabriquer les "panneaux sandwich" actuellement à base de fibre de verre ou d'aluminium, servant de cloisons murales et de planchers dans les cabines.

Tel est l'objectif du projet "Biosourced Omega Panels for Aircrafts" (BOPA) coordonné par la société Veso Concept. Dans la cabine d'un avion classique, ces panneaux représentent aujourd'hui quatre tonnes. Leur remplacement par ces panneaux biosourcés réduirait le poids de 25 %. A la clef : une économie de 3 millions d'euros de carburant sur la durée de vie d'un avion.

Réduire le poids de 25 %

Doté d'un budget global de 664 000 € dont 321 k€ fournis par l'Ademe, BOPA implique trois autres acteurs de la recherche publique toulousaine : le Laboratoire de Chimie Agro-industrielle (LCA), le Centre Inter-universitaire de Recherche et d’Ingénierie des Matériaux (CIRIMAT) et l'Institut Clément Ader (ICA).

Dans la pratique, la mise au point de ce panneau éco-conçu  se déroule en quatre grandes phases :

  • substitution des matières fossiles des panneaux classiques (fibre de verre, d'aramide, aluminium) par des fibres de lin d'origine française
  • identification de la matrice thermodurcissable à base de résine époxy la plus adaptée pour le renfort à base de lin (biosourcée si possible)
  • optimisation de l'adhérence entre le renfort et la matrice pour limiter les prétraitements des fibres
  • optimisation du procédé d'assemblage du panneau sandwich pour faciliter sa transposition à l'échelle industrielle et réduire les émissions de composés organiques volatils

Ce nouveau panneau sandwich aura également une architecture originale -dite en "OMEGA"-  qui absorbe à la fois les chocs et le bruit. Isolation acoustique et thermique, tenue mécanique, comportement à l’impact, tenue au feu... le panneau devra aussi répondre aux exigences spécifiques des industriels de l'aéronautique tel Airbus qui apporte son concours au projet. Si tout se passe bien, VESO concept devrait pouvoir lancer la production de ces panneaux biosourcés à l’horizon 2020 et créer 5 emplois.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

30 personnes ont trouvé ce contenu utile