Recherche et innovation

BESTS - Evaluer des stratégies de développement de la bioéconomie dans les territoires

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Janvier 4
Appel à projets de recherche : GRAINE - Gérer, produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique et énergétique
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Programme de la stratégie de Recherche : Production durable des matières agricoles et forestières
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : INRA - SAD-ASTER
Partenaires : INRA - UMR 1132 LAE
Partenaires : CRA Grand Est
Partenaires : AGT RT
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Grand-Est / Haut-Rhin
Grand-Est / Vosges
Hauts-De-France / Oise
Hauts-De-France / Somme

La production de biomasse et leurs filières de valorisation sont des domaines majeurs de la transition écologique et énergétique. Les enjeux sont multiples : sécurité alimentaire, approvisionnement énergétique, remplacement du carbone fossile et développement de produits biosourcés , préservation de la qualité de l’air, gestion durable des sols et de l’eau, préservation de la biodiversité, lutte contre changement climatique… Le projet BESTS propose de contribuer au développement d’un cadre d’analyse et d’évaluation spécifique aux systèmes bioéconomiques à l’échelle des territoires.

Les changements globaux climatiques et sociétaux comme les transitions écologique et énergétique impactent les territoires et demandent de concevoir de nouvelles formes d’organisation territoriales des activités humaines. Les systèmes bioéconomiques apparaissent comme une solution pour assurer ces transitions, en proposant une optimisation des usages des biomasses tout en maintenant une gestion durable des ressources. Si le concept de bioéconomie prend de l’ampleur dans la communauté scientifique depuis quelques années, les recherches portant sur l’évaluation intégrée de la durabilité des systèmes bioéconomiques sont peu nombreuses. L’implantation des stratégies de bioéconomie dans les territoires souffre du manque de suivi, de standards et d’outils d’évaluation propres.

Proposer un cadre d’évaluation intégré dans une plateforme de modélisation

Le projet BESTS a pour objectif de développer des outils d’évaluation de la durabilité et d’apporter des connaissances nouvelles sur le fonctionnement des systèmes bioéconomiques territorialisés, vus comme l’ensemble des activités d’un territoire visant à substituer les ressources fossiles par de la biomasse agricole et forestière. Le projet BESTS considère explicitement les interactions entre les différents systèmes de production et de recyclage de la matière organique agricole et forestière dans un territoire. La finalité du projet est de développer un cadre conceptuel intégrateur et un ensemble de méthodes d’évaluation de la durabilité (indicateurs, modèles) dans la plateforme de modélisation et d’évaluation intégrées MAELIA qui permet de concevoir des organisations territoriales pour une bioéconomie durable, soit une gestion durable des biomasses alimentaires, non alimentaires et des ressources naturelles.

Tester l’approche sur deux territoires avec les partenaires de terrain


Pour mener à bien ces travaux, le projet BESTS s’appuiera sur une l’analyse du territoire du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural du « pays Rhin-Vignoble-Grand-Ballon » (Haut Rhin, 68) qui permettra de décrire précisément les modalités et les conditions de développement des systèmes bioéconomiques dans le territoire d’étude. L’étude de la littérature scientifique, l’expertise des membres du projet et une collaboration avec des projets existants complémentaires (PROTERR, ABCTerre’2A, Vitifutur, BOAT) permettra une montée en généricité pour proposer un cadre d’analyse intégré de la durabilité des systèmes bioéconomiques. Il s’agira d’identifier et de développer un ensemble de méthodes d’évaluation spécifique pour la durabilité de ces systèmes bioéconomiques. Ce cadre d’analyse sera testé sur un deuxième territoire, le bassin d’approvisionnement d’une unité de production de plaquettes végétales (UCAC, Oise 60) afin d’évaluer sa transposabilité et de proposer des améliorations. Des scénarios alternatifs, spatialement explicites des organisations des territoires d’étude pourront être produits et seront ainsi simulés et évalués puis discutés avec les partenaires de terrain.

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

31 personnes ont trouvé ce contenu utile