Recherche et innovation

ABC'Terre-2A - Application participative d'une méthode de calcul de bilan GES de territoires agricoles

statut du projet | En cours
Détails de la manifestation
Date de début : Janvier 1
Date de fin : Juillet 4
Appel à projets de recherche : GRAINE - Gérer, produire et valoriser les biomasses : une bioéconomie au service de la transition écologique et énergétique
Année de l’appel à projets : 2021
Programme de la stratégie de Recherche : Déchets et matière, collecte, tri, recyclage et valorisation
Programme de la stratégie de Recherche : Production durable des matières agricoles et forestières
Programme de la stratégie de Recherche : Caractérisation, mobilisation et valorisation de la biomasse
Programme de la stratégie de Recherche : Gestion durable des sols, sites pollués et stockage du CO2
Organisme coordinateur : AGT-RT
Partenaires : Lasalle Beauvais
Partenaires : INRA
Partenaires : LDAR
Partenaires : ARAA
Partenaires : CRA NOUVELLE AQUITAINE
Partenaires : CDA 02
Partenaires : CRA 59-62
Zone d’implantation
des porteurs du projet :
Haut-Rhin
Hauts-De-France / Pas-De-Calais
Hauts-De-France / Aisne
Nouvelle-Aquitaine / Dordogne
Nouvelle-Aquitaine / Haute-Vienne
Nouvelle-Aquitaine / Deux-Sevres

Le projet ABC’TERRE-2A fait suite à un premier projet de recherche qui avait permis la mise en place d’un prototype de bilan de GES des systèmes de culture (SdC) qui intégrait l’évolution du stock de carbone des sols cultivés liée aux pratiques agricoles, et cela à l’échelle d’un territoire. Il s’agit maintenant d’aller plus loin que le prototype élaboré lors du premier projet de recherche et de le rendre opérationnel et transposable à d’autres territoires.

Les méthodes de calcul du bilan gaz à effet de serre (GES) des territoires couramment utilisées, comme l’outil Climagri (Doublet, 2013), ne prennent pas en compte les variations de stock de carbone des sols agricoles, ou le font de manière forfaitaire. De plus, les approches développées n’intègrent pas les pratiques culturales réelles des agriculteurs d’un territoire. Les collectivités territoriales qui s’engagent dans les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET) doivent réaliser un bilan GES de leur territoire pour mettre en place des plans d’actions concertés avec les acteurs, dont ceux de l’agriculture. Les plans d’actions proposés seront d’autant plus pertinents et efficients qu’ils intègreront les systèmes de culture (SdC) et des types de sols du territoire pour lesquels seront identifiés des leviers d’amélioration du bilan GES.
Le présent projet ABC’Terre-2A fait suite au projet ABC’Terre (APR REACCTIF ADEME 2012) qui a développé une méthode prototype intégrant l’évolution du stock de carbone des sols cultivés liée aux pratiques agricoles dans un bilan de GES des SdC, à l’échelle d’un territoire. L’objectif du projet est double : il s’agit de (i) simplifier, améliorer et automatiser la méthode de calcul du bilan GES et d’autres maillons d’ABC’Terre pour (ii) rendre cette méthode prototype opérationnelle et transposable à d’autres territoires agricoles que ceux ayant servi à son établissement.

Le projet ABC’Terre 2A est structuré en 4 actions.
L’action 1 est consacrée à la gouvernance du projet ainsi qu’à la communication sur le projet.
L’action 2 a pour but de finaliser les modules de calcul de la méthode ABC’Terre. Il s’agit en particulier de simplifier et d’automatiser la méthode de calcul de la fertilisation azotée et de compléter le bilan de GES (intégration des surfaces en prairie, en agroforesterie et des haies ; prise en compte de l’effet du pH sur les émissions de N20). L’automatisation du calcul du bilan GES passe par une phase d’informatisation, qui constitue une étape importante du travail prévu. Cette action comprend également des travaux d’amélioration ou d’évaluations complémentaires pour certaines des autres étapes de la méthode ABC’Terre : phases de reconstitution des agro-systèmes élémentaires (rotations x type de sol x type d’exploitation) avec l’outil RPG-Explorer, méthode d’attribution des teneurs en carbone organique initial aux types de sol…
L’action 3 consiste à initier, accompagner et analyser les conditions d’appropriation et de mise en œuvre du diagnostic ABC’Terre sur des territoires offrant des contextes d’application diversifiés (types de production agricole, priorités des collectivités territoriales face aux enjeux environnementaux…) et auprès d’acteurs qui, pour la plupart, ne connaissent pas la démarche. Il s’agit donc dans cette action de déployer la méthode ABC’Terre sur plusieurs territoires régionaux (Pays du Ternois, 62, et Pays du Saint-Quentinois, 02 en Hauts de France ; communauté de communes du Thouarsais, 79 en Nouvelle Aquitaine ; Pays Rhin-Vignoble- Grand Ballon, 68 en région Grand Est). Ces territoires pilotes servent de base aux travaux méthodologiques pour déterminer une approche la plus générique possible valorisant au mieux les données issues des bases existantes (sols, pratiques culturales) et pour optimiser la concertation entre acteurs locaux pour l’élaboration des plans d’action.
L’action 4 consiste à formaliser la méthode ABC’Terre dans sa nouvelle version, à développer l’interface finale informatisée et à préparer son transfert

Le résultat central attendu à l’issue du projet est une démarche de diagnostic et de simulation territoriale des flux de carbone des sols agricoles (stockage de C organique/émissions de CO2) et des émissions de GES des SdC au sein des territoires. Cette démarche se veut opérationnelle, transposable à de nombreux territoires agricoles, formalisée de façon pratique et encadrée aux plans technique et juridique. Le modèle de diffusion visé pour la démarche mobilisant la méthode ABC’Terre serait à moyen terme celui de CLIMAGRI.

> Pour plus d’information sur le projet ABC’Terre : http://www.agro-transfert-rt.org/projets/bilan-gaz-effet-serre-abcterre/

ce contenu vous a-t-il été utile ? OUI

35 personnes ont trouvé ce contenu utile