Collectivités et secteur public

Les déchets des marchés et de la voirie

Mis à jour le 22/08/2014

Les déchets des marchés sont composés, en partie, de biodéchets qui sont soumis à l’obligation de collecte et de valorisation des gros producteurs. Les déchets de voierie doivent, quant à eux, être éliminés en centre de stockage.

Les biodéchets des marchés - en majorité des produits alimentaires non emballés -  sont soumis à l’obligation de collecte et de valorisation des gros producteurs.

Pour permettre une collecte séparée en fin de marché :

  • ​par les services de la collectivité ou du gestionnaire du marché ; 
  • ​les biodéchets devront être séparés des autres déchets par les commerçants.


​Pour faciliter le tri, il paraît donc nécessaire de mettre à la disposition des commerçants des petits conteneurs bien signalisés et en quantité suffisante, dans lesquels ils pourront vider les denrées alimentaires destinées à l’abandon en fin de marché.


Les denrées alimentaires consommables pourront éventuellement être données à des associations et procurer au commerçant une déduction fiscale. Les emballages vides de marchés sont quant à eux composés de cageots en bois, qui peuvent être réutilisés ou recyclés, de caisses en plastique, parfois réutilisables

Les déchets de voirie sont composés des déchets de balayage, qui sont ensuite éliminés en centre de stockage :

  • sables cailloux ;
  • feuilles mortes ;
  • mégots ;
  • hydrocarbures ;
  • déchets divers…
Pour en savoir plus :
 

Collecte et analyse d'information sur les actions d'éco-exemplarité et prévention qualitative dans le cadre des plans et programmes de prévention

Préfiguration d'une obligation de tri à la source pour les gros producteurs de biodéchets

Guide pratique Réduire, trier et valoriser les biodéchets des gros producteurs