Collectivités et secteur public

Les déchets issus de l’entretien des espaces verts

Mis à jour le 23/08/2014

Déchets phytosanitaires, déchets végétaux et déchets des jardins familiaux sont tous trois issus de l’entretien des espaces verts. Ils représentent une quantité et un volume importants des déchets des services publics.

Les déchets phytosanitaires

Les produits phytosanitaires, utilisés par les services techniques communaux, génèrent des déchets qui sont pour certains dangereux, et qui doivent suivre une filière adaptée afin de ne pas engendrer de pollution. Des solutions alternatives peuvent parfois être employées, souvent moins coûteuses, et qui préservent la santé des agents en évitant la manipulation de produits dangereux.

Ces solutions alternatives, avec des recommandations, des exemples d’actions menées par certaines collectivités, sont présentées :

Les déchets végétaux

Les déchets végétaux sont constitués pour l’essentiel des déchets de tontes et de taille. Ceux-ci sont le plus souvent dirigés vers une des nombreuses installations de compostage, qui permettent de bénéficier au bout de quelques mois de compost.
Les tontes peuvent parfois être utilisées sur place grâce aux tondeuses équipées d’un dispositif de mulching (une technique de jardinage permettant une fertilisation naturelle), la tonte devant être plus fréquente. Les branchages pourront également être broyés. Dans certains cas, le choix d’espèces à croissance lente permettra de réduire la fréquence et/ou l’ampleur des tailles.
 

Les déchets des jardins familiaux

Les communes proposant à leurs habitants des jardins familiaux ont aussi en charge leurs déchets. Les solutions les plus fréquente consistent en la mise en place d’une benne et/ou l’installation en lien avec les jardiniers d’un ou de plusieurs composteurs de proximité.