Collectivités et secteur public

L’intérêt de la matrice des coûts et de ComptaCoût® pour les collectivités

Mis à jour le 20/02/2019

Pour aider les collectivités locales à mieux connaître et gérer les coûts de gestion des déchets, l’ADEME a mis au point deux outils : la matrice des coûts et la méthode ComptaCoût®. Comment les utiliser ?

La matrice des coûts est utilisée par les collectivités à différents niveaux :

  • coûts et financement : identifier des pistes de maîtrise des coûts, aider à la préparation des budgets, ajuster le taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), préparer et suivre la mise en place de la redevance incitative…
  • prise de décision : alimenter la réflexion pour ajouter/supprimer une collecte spécifique, changer de mode de collecte, agrandir une déchèterie…
  • communication : alimenter le rapport annuel, informer les usagers sur les coûts…

La méthode ComptaCoût® en complément permet de :

  • mettre en place une comptabilité analytique adaptée à la gestion des déchets ;
  • faciliter et pérenniser le remplissage de la matrice chaque année ;
  • développer des outils de suivi de l’activité du service.
Exemples d’exploitation de données issues de la matrice
Chiffres d'exploitation de données

Positionnement des coûts d’une collectivité par rapport à d’autres
 
Graphique du positionnement du coût des collectivités

À noter : sauf dérogation donnée par les collectivités, les données sont anonymes.
 

Quelles sont les implications pour une collectivité ?

Le remplissage de la matrice des coûts et l’implantation de ComptaCoût® à l’échelle d’une collectivité reposent en grande partie sur des ressources internes. Il est essentiel que la collectivité mette en place une organisation spécifique associant les services techniques et les services comptables ou financiers.
Cet investissement de départ est la contrepartie d’un dispositif pérenne d’analyse et de suivi des coûts de gestion du service déchets.