Actualités

Manifestations

L’ADEME recommande

Les appels d’offres éoliens en France et en Allemagne : retours d’expérience, défis et perspectives

Détails de la manifestation
Quand : Le 16 octobre 2018
Où : Ambassade de France, Entrée : Wilhelmstraße 69 - Berlin
Public : Acteurs des filières des énergies renouvelables et des marchés de l’électricité principalement de France et d’Allemagne (administrations, syndicats, représentants d’entreprises, experts)
Tarif : Gratuit pour les adhérents de l’OFATE, les représentants des administrations et la presse (sur présentation d’une carte de presse). Les frais de participation pour les non-adhérents sont de 520 euros par personne (HT)
Organisateur(s) : Office franco-allemand pour la transition énergétique (OFATE)

Partager cette fiche

En savoir plus

En 2017, ont eu lieu les premiers appels d’offres éoliens en France et en Allemagne. En Allemagne, la loi sur les énergies renouvelables (EEG), dans sa version de 2017, a généralisé les appels d’offres à tous les projets éoliens de plus de 750kW. La même année, la France a introduit deux dispositifs de soutien : les installations à partir de 7 éoliennes sont désormais soumises à la procédure d’appel d’offres tandis qu’un guichet ouvert avec complément de rémunération est mis en place pour les installations jusqu’à 6 éoliennes et avec une limite individuelle de 3 MW par turbine. Suite aux premiers résultats des appels d’offres de 2017, des évolutions sont à venir.

La conférence de l’OFATE aura pour objectif d’analyser les mécanismes d’appels d’offres éoliens en France et en Allemagne et abordera les questions suivantes :
  • Quels sont les développements du cadre juridique à venir pour les systèmes d’appels d’offres en France et en Allemagne ?
  • Quelles stratégies peuvent être développées dans le cadre des appels d’offres ?
  • Quelles différences y a-t-il entre les cadres juridiques allemand et français pour les projets citoyens d’énergie?
  • Quelles perspectives y-a-t-il pour les appels d’offres bi-technologiques en France et en Allemagne ?
  • Quels sont, dans le contexte actuel, les modèles d’affaires émergents ?