Régional et international

Les dispositifs de soutien à l’international

Mis à jour le 30/11/2016

Plusieurs initiatives et dispositifs mis en œuvre par la France apportent un soutien au développement de projets à l’international dans le secteur des éco-technologies.

AFD (Agence française de développement)
Opérateur de l’aide publique au développement, l’AFD est une institution financière qui finance des projets de développement économique et social dans de nombreux pays en développement. Elle met à disposition plusieurs instruments financiers (prêts, subventions, garanties…). L'AFD est aujourd'hui un acteur majeur du financement « climat » au niveau international l’AFD.

 

BPIfrance
Pour faciliter la démarche des entreprises, Bpifrance, Coface et Ubifrance ont créé « Bpifrance export ». Ce label se traduit par un accompagnement à l’international personnalisé et une offre de financement et d'assurance simplifiée et améliorée.

 

Club ADEME International
Créé en 1997 à l’initiative de l’ADEME, ce réseau se compose d’une centaine d’éco-entreprises françaises actives sur les marchés mondiaux de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Le Club accompagne ses adhérents dans le développement de projets innovants et de partenariats à l’international.

 

Coface
Depuis 1946, Coface gère les garanties publiques destinées à encourager, soutenir et sécuriser les exportations et les investissements français à l’étranger. Ses produits permettent d’assurer des risques non assurables par le marché privé au bénéfice des entreprises françaises qui prospectent des marchés à l’exportation, commercialisent des produits et services ou investissent à l’étranger.

 

Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM)
Ce fonds public bilatéral a été créé en 1994. Les cofinancements du FFEM s’inscrivent dans les priorités stratégiques de l’aide française au développement et ont pour objectif de soutenir des projets de développement durable. Son programme Fisp-Climat (Facilité d’innovation pour le secteur privé) permet de soutenir le secteur privé dans ses innovations initiées en faveur des pays en développement, dans le domaine du changement climatique.

 

Fonds d’étude et d’aide au secteur privé (Fasep)
Le Fasep est l’instrument de don de l’aide-projet du ministère de l'Économie et des Finances. Il comprend :

  • le Fasep-Études (financement des études de faisabilité ou de l’assistance technique) ;
  • le Fasep-Innovation verte (financement de démonstrateurs de technologies innovantes dédiées à l’environnement et au développement durable) ;
  • le Fasep-Formation professionnelle (cofinancement d’actions de formation professionnelle dans les pays partenaires) ;
  • le Fasep-RSE (aide aux maîtrises d’ouvrage locales pour rédiger leurs spécifications en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE) ou à évaluer les qualités RSE des offres qu’elles reçoivent).

 

Proparco
Filiale de l'AFD, Proparco utilise des instruments financiers de long terme et non-concessionnels (prêts, prises de participation et garanties) pour soutenir des projets privés à fort impact sur le développement, dans les pays émergents et en développement.

 

Réserve pays émergents (RPE)
La RPE est l’instrument de prêt de l’aide-projet du ministère de l'Économie et des Finances. Elle apporte un soutien à une vingtaine de pays émergents pour le développement de leurs projets d’infrastructures (eau, énergie, santé, transports, etc.).


Business France
Business France dispose d’un réseau de plus de 1 400 collaborateurs multiculturels en France et dans le monde, dédié à l’accompagnement des PME et ETI à l’export. Business France est également le gestionnaire du volontariat international en entreprise.