Régional et international

Le Club EnR

Mis à jour le 10/08/2016

Le Club EnR est le réseau européen des agences nationales de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Il est constitué de 24 agences membres représentant 19 pays de l’UE, ainsi que la Norvège, la Russie, la Suisse et la Turquie.

De façon générale, le Club EnR entend renforcer la coopération entre les agences du réseau sur tous les thèmes relatifs à la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Il structure cet objectif commun autour des axes suivants :

  • échanges de bonnes pratiques relatives à la mise en place de politiques de maîtrise de l’énergie, y compris au niveau international ;
  • échanges d’expériences pour accroître l’efficacité des membres et l’impact de leurs actions ;
  • mobilisation de l’expertise des membres dans les phases préréglementaires, de mise en œuvre des directives et d’évaluation des politiques européennes de maîtrise de l’énergie ;
  • recherche de financements européens pour ces différents axes d’intervention.

Exemples récents d’actions et projets du Club EnR

Le réseau EnR a participé aux travaux de la Commission européenne, dans le cadre de la préparation de la directive énergies renouvelables fixant l’objectif de 20 % à l’horizon 2020. Sur ce thème, le réseau a contribué à l’évaluation des enjeux et à la définition de la répartition des objectifs de chaque pays, en fonction de leurs potentiels.

Plusieurs projets majeurs portés par les membres du Club EnR ont bénéficié de financements européens.
Dans le cadre du projet européen ThERRA (Thermal Energy from Renewables - References and Assessment), le Club EnR a mis au point une méthodologie pour le calcul harmonisé des productions de chaleur renouvelable (bois, solaire ou géothermie). Autre illustration, la contribution à l’harmonisation des législations et des standards techniques pour le développement du biométhane en Europe.
Dans le cadre du projet ODYSSEE-MURE, des outils de référence pour l’évaluation et le suivi des politiques d’efficacité énergétique en Europe ont été mis en place. Les bases de données comprennent 1 400 mesures et 200 indicateurs. Elles sont désormais utilisées par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et par l’Agence européenne de l’environnement (AEE). Par ailleurs, dans le cadre de l’initiative internationale du G20 IPEEC-IPEEI (International Partnership for Energy Efficiency Cooperation - Improving Polices through Energy Efficiency Indicators), une base de données (BIEE) similaire à ODYSSEE est en cours de développement dans 15 pays d’Amérique latine.

 

Outre son implication dans l’élaboration initiale de l’étiquette énergétique du secteur de l’électroménager, le Club EnR a mis sur pied le guide Topten. Ce site, visité chaque année par trois millions de personnes, permet de comparer les consommations énergétiques des appareils électroménagers et d’informer les utilisateurs sur les plus performants.
Dans le domaine des transports, à la suite du succès du projet ECO-DRIVEN sur la conduite économe, le réseau a lancé le site ECOWILL pour aider les automobilistes à se former à l’écoconduite.
Dans le cadre du projet BEHAVE, les travaux des membres de Medener ont porté sur le recensement de plus de 40 projets exemplaires pour la promotion des comportements écoresponsables, ainsi que sur une analyse comparative des outils de changement durable des comportements en matière d’énergie.
Enfin, dans le cadre du projet REQUEST visant à favoriser la réhabilitation des bâtiments résidentiels, les membres du Club EnR ont élaboré un catalogue de bonnes pratiques et d’outils européens relatifs à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments existants.

Sommaire du dossier :