Particuliers et éco-citoyens

Les sports d’hiver

Mis à jour le 18/09/2017

En hiver, les stations de montagne restent une destination privilégiée pour beaucoup d'entre nous. Nous pouvons minimiser notre impact sur l'environnement en choissant une station verte, en préférant le train, en louant le matériel...

Télésiège au dessus des nuages

Découvrir des stations engagées dans le développement durable

L’activité des stations de sports d'hiver a des impacts sur l’environnement : remodelage des pentes, forte consommation d'eau et d'énergie, production de déchets, trafic automobile important...

Cependant, certaines stations de montagne s'engagent pour réduire cet impact

L’éco-guide de l’association Mountain Riders présente 45 stations de montagne dans les Alpes et les Pyrénées impliquées dans des démarches écologiques. Elles doivent répondre à certains critères (plus de 40 !) avec des niveaux de performance plus ou moins élevés (transport, aménagement, réduction des consommations d’eau, limitation et traitement des déchets, accessibilité des équipements de la station aux personnes handicapées, etc.).

Depuis 2011, les stations - qui répondent à au moins 75 % des critères de cet éco-guide et après vérification sur le terrain - ont gagné un label Flocon Vert. Pour les découvrir, rendez-vous sur le site Internet Flocon Vert

 

L'éco-guide des stations de montagne de la fondation Mountain Riders

 

Pour y aller, préférer le train

Tous les moyens de transports n'ont pas le même impact sur l'environnement, certains sont plus émetteurs de gaz à effet de serre que d'autres : l'avion émet plus que la voiture qui émet plus que le train.

De plus, la voiture n'est pas forcément le moyen de locomotion le plus pratique et le plus économique pour se rendre à la montagne en hiver :

  • les conditions de circulation peuvent être difficiles à cause de la neige et du verglas, surtout en fin de parcours ;
  • pendant les périodes de vacances scolaires, des embouteillages importants peuvent se former, allongeant ainsi votre temps de parcours et donc votre consommation de carburant.

Le train est un moyen sûr et rapide pour gagner les stations de montagne. Il constitue la solution la moins polluante devant la voiture et l'avion. L'accès à la majorité des stations est facilité par les nombreuses lignes d'autocar reliant les gares routières et ferroviaires aux stations d'altitude.

Pour vous aider dans votre choix, la SNCF et l'ADEME vous proposent un éco-comparateur : ecocomparateur.voyages-sncf.com
Il vous permet de comparer les offres des différents modes de transport proposés sur le site Voyages-sncf.com pour des destinations desservies par le train, en France et en Europe proche (avion, train, voiture) et de prendre en considération plusieurs critères pour faire le meilleur choix possible : la durée du transport, le coût et son impact sur l'environnement.

 

Et sur place, que faut-il faire ?

Louez votre matériel

Si vous n'allez pas fréquemment à la montagne, il n'est peut-être pas nécessaire d'acheter du matériel qui ne servira que peu de temps. La location de matériel reste la solution la plus responsable. De plus, vous bénéficierez d'un matériel bien entretenu et moderne.

Si vous achetez votre matériel, suivez le guide !

L'éco-guide du matériel de montagne de Mountain Riders présente les actions innovantes et concrètes des fabricants de skis, snowboards, vêtements et accessoires et vous permet de choisir entre différentes marques selon des critères sociaux, environnementaux et d'éco-conception.

 

Conservez les bonnes habitudes comme à la maison

  • limitez vos déplacements motorisés ;
  • ne laissez pas tourner votre véhicule en préchauffage, c'est inutile ;
  • effectuez les petits trajets à pied ou en transports collectifs ;
  • consommez des fruits et légumes de saison ;
  • achetez des produits locaux et sans suremballage ;
  • triez les déchets, ne jetez pas de produits dangereux à la poubelle mais rapportez-les dans vos valises et déposez-les à la déchèterie ;
  • ne jetez surtout pas de déchets dans la nature. Tous les ans, la fonte des neiges laisse apparaître des déchets qui auraient pu être jetés à la poubelle : mégots, sacs plastiques etc.