Particuliers et éco-citoyens

La pollution par les particules

Mis à jour le 10/05/2016

Les particules dans l’air sont un des principaux indicateurs de la qualité de l’air. Cette pollution touche principalement les zones urbaines, où vit environ 80 % de la population, et les vallées de montagne.

De quelles particules parle-t-on ?

Jusqu’à peu, la surveillance et la réglementation portaient avant tout sur les particules dites inhalables dont le diamètre est inférieur à 10 microns (ce sont les PM 10).
Une attention complémentaire est portée sur les particules qui peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires, dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns (ce sont les PM 2,5) ; elles ont fait l’objet d’une réglementation par une directive européenne de 2008. C’est pourquoi, parallèlement à la surveillance des PM 10, la surveillance des PM 2,5 a été développée ; en 2011, en France, il y avait 110 stations de mesure de PM 2,5 (+ 80 % par rapport à 2010).

En France, pour les particules PM 10, quatre secteurs sont principalement à l’origine des émissions de particules PM 10 :

  • les activités agricoles (épandages, stockages d’effluents, remises en suspension lors des labours notamment) et le brûlage ;
  • l’industrie manufacturière ;
  • le secteur résidentiel et tertiaire (le chauffage individuel au bois majoritairement et le brûlage des déchets verts) ;
  • le transport routier.
Forte émission de particules polluantes par le pot d'échappement d'un camion utilisant du carburant diesel.

Pour les particules PM 2,5, les sources des émissions sont différentes : les niveaux les plus élevés sont observés en zone urbaine, et particulièrement à proximité du trafic automobile.

Par ailleurs, la lutte contre ce type de pollution est rendue complexe car une partie des fines particules provient de la transformation chimique, dans l’atmosphère, de polluants tels que le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote ou les composés organiques volatils ; on parle de particules secondaires.

Les risques pour la santé

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS - Rapport OMS (WHO) : « Review of evidence on health aspects of air pollution », Janvier 2013), les effets sur la santé des particules incluent les maladies respiratoires et cardiovasculaires ainsi que le cancer du poumon.

Plus de 80 % des Européens sont exposés à des niveaux de particules supérieurs à ceux préconisés par les lignes directrices sur la qualité de l'air émises par l'OMS en 2005. Cette exposition prive en moyenne chaque individu européen de 8,6 mois de sa vie (8,2 mois pour la France). L'exposition à long terme aux particules fines (PM 2,5) peut provoquer l'athérosclérose, des perturbations des naissances et des maladies respiratoires chez l'enfant.

Les études scientifiques montrent qu’une exposition de court terme aux particules fines suffit à accroître la morbidité cardio-respiratoire, tandis qu’une exposition chronique favorise l’apparition d’asthme chez l’adulte (étude APHEKOM pilotée par l’INVS pour la Commission Européenne, 2011), de broncho-pneumopathies chroniques obstructives et d’altérations du développement de la fonction respiratoire chez l'enfant, de maladies cardiovasculaires et de cancers du poumon.

C’est pourquoi les directives européennes de qualité de l’air ont fixé successivement des niveaux maximum de particules admissibles dans l’air ambiant pour les PM 10 depuis 1999 et pour les PM2,5 depuis 2008 (les niveaux de PM 10 et de PM 2,5 dans l’air ambiant sont respectivement règlementés depuis la directive 1999/30/CE et la directive 2008/50/CE). Ces niveaux sont bien souvent dépassés.

S’informer sur la qualité de l’air près de chez soi

La surveillance de la qualité de l’air extérieur et l’information auprès du public est assuré sur l’ensemble du territoire par les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA).

Consultez ces différents sites pour vous renseigner :
Pour comprendre comment est étudiée la qualité de l'air : le site du ministère du développement durable
Pour connaitre la qualité de l'air en France aujourd'hui et demain : le site Prévair
Pour connaître la qualité de l'air dans votre région, consultez la carte interactive des associations de surveillance de la qualité de l'air
 

Mots-clés : EMISSION DE POLLUANTS