Particuliers et éco-citoyens

Réponses à vos questions sur la rénovation

Rénovation

  • 08/07/2014

    Les logements anciens sont très disparates en termes de performance énergétique. Les conceptions ont beaucoup évolué au cours du 20ème siècle et du début du 21ème siècle. Au cours de certaines périodes, notamment après la seconde guerre mondiale, il était important de répondre à la demande urgente de logements et la recherche de performance énergétique n’a pas toujours bien été prise en compte. Avant 1974, il n’existait aucune obligation d’isoler, d’où la construction de maisons souvent très énergivores.

    Alors comment identifier la performance énergétique de votre logement ? Une solution : le diagnostic de performance énergétique.

    Comme l’électroménager et les voitures, les bâtiments existants et neufs sont maintenant dotés d’étiquettes « énergie » et « gaz à effet de serre » qui signalent leurs performances énergétiques et leurs émissions de gaz à effet de serre. Ces deux étiquettes sont éditées lors du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) dont la réalisation est obligatoire à la livraison de toute construction neuve et lors des ventes et des locations.

    Mais pour mieux connaître votre habitat, vous pouvez également le faire réaliser en dehors des cas où il est obligatoire. Dans certains cas, vous pourrez alors bénéficier d'un crédit d'impôt développement durable sur le coût de votre DPE.

    L'étiquette énergie

    L'étiquette climat



  • 08/07/2014

    Sur les 31 millions de logements que compte le parc immobilier français, 19 millions ont été construits avant 1975 alors qu’il n’existait aucune réglementation thermique fixant des impératifs d’isolation ou de performance des équipements de chauffage.

    Même si tous les logements anciens ne nécessitent pas les mêmes types de travaux, un logement ancien gagne toujours à être rénové tant au niveau du confort que de l’allégement des factures énergétiques. Il est souvent plus rentable de réaliser une rénovation globale que de faire des travaux petits bouts par petits bouts. Les coûts de main d’œuvre seront plus économiques et votre gain sur les factures liées à votre consommation d’énergie sera tout de suite plus important.

    Après avoir identifié les points faibles de votre logement, et pour réduire vos besoins en énergie, la solution gagnante est avant tout d’empêcher la chaleur de s’échapper en isolant. Toit, murs, plancher, à chaque surface, il existe des solutions. Avec une enveloppe performante, vous pouvez ensuite réaliser des économies en installant des équipements plus efficaces et bien dimensionnés pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, la ventilation, le rafraîchissement. Vous pouvez profiter d’une rénovation pour opter pour les énergies renouvelables : chauffage au bois, chauffe-eau solaire, système solaire combiné pour le chauffage et l’eau chaude, système solaire de production d’électricité. Et pour réduire encore votre consommation, pensez à changer vos équipements électroménagers et vos lampes pour des produits très performants (A, A+ ou A+++ sur l’étiquette énergie).

    Enfin, avec des comportements économes vous pourrez réduire encore vos factures.

  • 13/01/2015

    Dans un logement déjà existant, vous ne pourrez pas tout maîtriser. La conception (bâti) et l’environnement de votre habitat ne sont pas toujours aisément modifiables. Mais des travaux de rénovation peuvent rendre votre habitat beaucoup plus performant énergétiquement.

    Pour vous repérer dans les travaux à réaliser, sachez qu’un bâtiment économe en énergie repose sur 7 points essentiels :

    Les 7 clés d'un bâtiment économe en énergie

     

  • 26/08/2015

    Le secteur du bâtiment qui consomme plus de la moitié de l’énergie en France et participe à 23 % des émissions de gaz à effet de serre, doit réduire par 4 ses émissions d’ici 2050. La rénovation du parc immobilier ancien est une des solutions pour y parvenir. C’est pourquoi, les pouvoirs publics ont décidé de soutenir de manière plus importante les particuliers dans leurs travaux de rénovation.

    Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique sur le diagnostic de performance énergétique, les travaux d’isolation, l’amélioration de votre système de chauffage, la production d’électricité renouvelable (hors photovoltaïque).

    Vous pouvez également disposer d’un éco-prêt à taux zéro sur des bouquets de travaux pour améliorer la performance énergétique de votre habitat. Certains travaux ouvrent droit à une TVA à taux réduit à 5,5 %.

    Pensez également à contacter l’Anah (Agence nationale de l’Habitat) qui attribue des aides pour améliorer le confort dans l’habitat privé. Des collectivités territoriales peuvent soutenir un certain nombre de travaux d’amélioration de la performance énergétique.

    Cette liste présente les principales aides mais n'est pas exhaustive.
     

  • 26/08/2015

    Depuis le 1er novembre 2007, il existe une réglementation pour les logements existants dès qu'ils font l'objet d'amélioration. Elle fixe les exigences minimales sur les produits ou équipements mis en oeuvre dans l'habitat au moment de la rénovation (isolation, chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire, régulation, ventilation, éclairage). L'objectif est de renforcer la performance énergétique des constructions existantes.

  • 09/07/2014

    Les compétences des personnes autorisées à établir le diagnostic de performance énergétique sont certifiées en fonction :

    • de critères de connaissances et de formation techniques ;
    • d'expérience professionnelle dans le domaine du bâtiment ;
    • d'aptitude à l'établissement du diagnostic.

    Cette certification est délivrée par des organismes accrédités. Chacun de ces organismes tient à jour une liste de diagnostiqueurs certifiés.

    En savoir plus

    Pour trouver un diagnostiqueur, vous pouvez consulter l'annuaire mis en place par le ministère du Développement durable.

  • 09/07/2014

    Si vous réalisez des travaux à proximité de réseaux aériens, enterrés ou subaquatiques, vous devez le déclarer aux exploitants de ces réseaux. Chaque année, plus de 100 000 dommages sont déplorés lors de travaux effectués à proximité des réseaux aériens ou souterrains implantés en France. Afin de réduire ces incidents, professionnels et particuliers doivent obligatoirement déclarer leurs travaux aux exploitants de réseaux impactés. En retour, les exploitants leur fournissent tout renseignement utile pour construire sans détruire. En tant que maître d’ouvrage vous devez prendre en compte la présence des réseaux dès la conception de vos projets de travaux afin qu’ils se déroulent en toute sécurité.

    En savoir plus

    Consultez le site : www.reseaux-et-canalisations.ineris.fr.

  • 24/02/2015

    Des moisissures peuvent apparaître dans votre logement suite à un dégât des eaux ou un problème de ventilation. Ces moisissures présentent un risque pour votre santé. Il est possible d'y remédier en rénovant votre logement : révision de votre système de ventilation, isolation, drainage...