Particuliers et éco-citoyens

Les chaudières à micro-cogénération gaz

Mis à jour le 08/02/2016

Ces chaudières, en plus de chauffer votre habitat et votre eau, vous permettent de devenir producteur d’électricité pour une partie de vos besoins.

Comment fonctionne la chaudière à micro-cogénération ?

Le principe de la cogénération consiste à produire en même temps et dans la même installation, à partir de la même énergie combustible, de la chaleur et de l'énergie électrique.

 

 

On parle de micro-cogénération pour des puissances électriques inférieures à 36 kVA (application résidentielle et petit tertiaire). Ainsi, la chaudière à micro-cogénération est le résultat de l’intégration d’une micro-cogénération dans une chaudière performante.

Le moteur (technologie du moteur Stirling) qui permet de générer de l’électricité est combiné à un système à condensation, permettant ainsi d’obtenir un très bon rendement de votre chaudière (pour 100 kWh de gaz PCS consommés par la chaudière, 16 kWh seront valorisés sous forme d’électricité et 80 kWh sous forme de chaleur, avec 4 kWh de pertes). Quand les besoins en chauffage sont très importants, du gaz est injecté dans un deuxième circuit avec un brûleur d’appoint pour ne produire que de la chaleur. Ainsi, comme une chaudière à condensation classique, la chaudière à micro-cogénération permet de répondre à la totalité des besoins de chauffage et d’eau chaude du logement.

Cette chaudière conserve alors tous les avantages de la chaudière individuelle (performance, fiabilité, faible entretien) avec l’atout d’une production d’électricité à domicile.

 

Schéma de fonctionnement d'un chaudière à micro-cogénération

 

Que faire de l’électricité produite ?

La revente d’électricité issue de micro-cogénération ne bénéficie pas de tarif spécifique comme le photovoltaïque. L’électricité produite par votre chaudière à micro-cogénération est ainsi généralement utilisée pour l'autoconsommation du logement, permettant ainsi de réduire votre facture d’électricité. Cependant, pour pouvoir utiliser cette électricité, vous devez raccorder votre installation au réseau électrique. Renseignez-vous auprès de votre installateur pour savoir comment raccorder votre chaudière au réseau électrique (il faut prévoir des coûts de raccordement au réseau par ERDF et également pour l’abonnement d’un deuxième compteur électrique).

En savoir plus sur le raccordement électrique de sa chaudière à micro-cogénération et sur le coût du raccordement :

 

Quand il n’y a pas ou peu de demande d’électricité dans votre logement au moment de la production, le surplus d’électricité est alors directement et automatiquement injecté dans le réseau (il y a alors revente à ERDF). Il faut cependant avoir conclu au préalable un contrat d’obligation d’achat avant de vendre l’électricité produite.

Quelle est la place nécessaire pour installer une chaudière à micro-cogénération ?

Une chaudière à micro-cogénération ne prend pas plus de place qu'une chaudière à condensation classique. C'est une machine murale qui s'installe comme une chaudière à condensation, les raccordements hydrauliques, gaz naturel et évacuation des produits de combustion sont les mêmes. L'alimentation électrique se fait via un câble dédié depuis le tableau électrique.

Est-il nécessaire de changer ses émetteurs de chaleur ?

La chaudière à micro-cogénération se raccorde facilement à tous types d’émetteurs. Cependant, tout comme la chaudière à condensation, son rendement est amélioré avec des émetteurs basse température comme les radiateurs basse température ou un plancher chauffant.

Qu'est-ce que la micro-cogénération apporte en plus par rapport aux autres chaudières ?

En plus d’être une chaudière performante, la chaudière à micro-cogénération vous permet de produire votre électricité.

La production d’électricité décentralisée a plusieurs atouts :

  • elle limite les pertes d’énergie dues au transport et à la production d’électricité centralisée ;
  • elle limite les émissions de gaz à effet de serre dues à l’utilisation de centrales thermiques à flamme (centrales à gaz, centrales à charbon) en cas de périodes de pics de demande d’électricité ;
  • elle vous garantit une production d’électricité lors des pics de demande (jours les plus froids).

 

La micro-cogénération peut permettre d'optimiser la consommation d'énergie dans les bâtiments ayant des besoins de chauffage importants.
Par rapport à une chaudière à condensation ou à une chaudière classique, la chaudière à micro-cogénération consommera plus de gaz pour chauffer la même surface, mais cette consommation sera compensée par les gains de la production d’électricité. Ainsi, plus les besoins en chauffage du bâtiment sont importants, plus la production d’électricité sera importante.

Des conseils pour l'installation d'une chaudière à micro-cogénération

Aujourd’hui, le marché des chaudières à micro-cogénération en France en est à ses débuts. Quelques industriels en proposent sur le marché français. Il y a donc pour l’instant peu d’installateurs formés à cette nouvelle technologie, mais les premiers retours montrent que la chaudière à micro-cogénération s’installe aussi facilement qu’une chaudière à condensation (la formation des installateurs sera donc facilitée). D’autres pays ont un marché plus développé (Allemagne, Belgique, Pays-Bas), notamment parce que cette technologie correspond bien à leur climat (mais également au prix de l’énergie).