Particuliers et éco-citoyens
Prêts pour améliorer l'habitat

Sommaire du dossier :

Des prêts pour améliorer votre logement

Mis à jour le 08/01/2018

Des prêts spécifiques peuvent vous aider à réaliser vos investissements. Découvrez-les !

Les prêts sur le Livret développement durable

Pour financer vos travaux de rénovation, les banques - suite à la mise en place du livret de développement durable depuis le 1er janvier 2007 - doivent vous proposer des prêts destinés à l'amélioration énergétique de votre logement.

Le prêt sur le Livret de développement durable peut être souscrit pour un ou plusieurs travaux mais il n'y a pas d'exigence de bouquet ni de niveau de performance énergétique globale. Le cumul avec le crédit d'impôt est possible quel que soit votre revenu.
 

Pour quels travaux ?

Les travaux éligibles sont les mêmes que pour le crédit d'impôt, mais les prêts couvrent tous les frais, y compris l'installation. De même, ils peuvent être demandés pour une résidence principale comme pour une résidence secondaire, pour les propriétaires uniques comme pour les copropriétés. Pour connaître la liste et les critères d’éligibilité des équipements, des matériaux et des appareils, consultez la fiche ci-dessous.

Les conditions (taux, durée, appellation commerciale du prêt...) sont laissées à la libre appréciation des établissements bancaires. Renseignez-vous auprès de votre banque.

Quel document fournir ?

Un formulaire doit être rempli avec le ou les professionnels que vous avez retenu(s) pour effectuer les travaux. Vous devrez remettre ce formulaire à votre banque.

 

Le prêt d’Action Logement

Les propriétaires occupants ou bailleurs, salariés d'une entreprise de 10 salariés et plus, peuvent bénéficier du prêt "Travaux d'amélioration performance énergétique" de 10 000 euros maximum à taux réduit (1 %) pour réaliser des travaux d'amélioration de la performance énergétique de leur logement.
Ce prêt peut financer 100 % des travaux.
Il est remboursable sur 10 ans.
Ce prêt, anciennement appelé 1 % logement, est cumulable avec l'éco-prêt à taux zéro.

Pour plus d'information : Action logement

Les prêts d'accession sociale (PAS)

Son obtention dépend de vos ressources, de la région où vous habitez et du nombre de personnes composant le ménage.
Renseignez-vous auprès des établissements de crédit, si vous désirez réaliser des travaux d'amélioration ou d'économie d'énergie. Ce prêt peut couvrir jusqu'à 100 % de leur coût.

Les prêts des distributeurs d'énergie, des professionnels du chauffage et de l'isolation

La plupart des distributeurs d'énergie, certains professionnels de matériel de chauffage ou d'isolation et certaines collectivités territoriales peuvent vous proposer des prêts intéressants ou des offres particulières. Renseignez-vous auprès d'eux pour plus d'information.

Dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie (aussi appelés CEE), les distributeurs d'énergie doivent permettre à leurs clients, par exemple en leur fournissant des prêts bonifiés, de réaliser des économies d'énergie. Ces économies sont ensuite valorisées sous forme de certificats d’économie d’énergie. Cette mesure vise à réduire les consommations d'énergie en France. S'ils n'atteignent pas le seuil d'économies d'énergie qui leur a été fixé, les fournisseurs sont alors tenus de verser de fortes pénalités financières à l'État.

Le prêt à l'amélioration de l'habitat

Si vous percevez des allocations familiales et sous condition de ressources, vous pouvez bénéficier de ce prêt qui concerne, entre autres, les travaux d'amélioration et d'isolation thermique. Il peut couvrir 80 % de leur montant (plafonné).

L'emprunt collectif en copropriété

Depuis mai 2013, les syndicats de copropriétaires peuvent souscrire, en leur nom propre, un emprunt collectif afin de financer des travaux sur les parties communes, des travaux d’intérêts collectif sur les parties privatives, l’acquisition de biens ou le préfinancement de subventions publiques.

À télécharger

Sommaire du dossier :