Particuliers et éco-citoyens

Pourquoi le climat se modifie ?

Mis à jour le 06/11/2017

Des événements naturels peuvent expliquer certaines variations de température mais l'augmentation rapide, continue et systématique des températures est un phénomène inédit dû à l'augmentation de l'effet de serre.

Des événements naturels peuvent expliquer des variations de température jusqu’en 1950 environ

Les causes astronomiques

La modification de la révolution de la Terre autour du soleil accroît la quantité d’énergie solaire qu’elle reçoit à certains moments de l’année.
L’inclinaison de la Terre change légèrement (tous les 40 000 ans environ), ce qui peut modifier le contraste entre les saisons.
La quantité d’énergie que nous envoie le soleil varie régulièrement en fonction de ses périodes d’activité.
Ces phénomènes expliquent l’alternance de périodes chaudes et de périodes glaciaires qui se succèdent sur de très longues durées.

Les causes géologiques

Elles peuvent avoir un effet sensible comme le montre un exemple récent : l’éruption du volcan philippin Pinatubo (1991) a rejeté des volumes considérables de cendres et de particules. En obscurcissant l’atmosphère, elles ont réduit de 10 % la quantité d’énergie solaire absorbée par la Terre. Conséquence : la température moyenne planétaire a diminué de 0,5 ℃ durant deux à trois ans, avant de retrouver son niveau antérieur.
 

Le changement actuel est un phénomène inédit

La modification actuelle de l’effet de serre est à l’origine de l’augmentation très rapide de la température moyenne de la Terre : + 0,85 ℃ entre 1850 et 2012.
Cela peut paraître très faible, mais il faut noter qu’en période glaciaire, avec 4 ℃ en moins en moyenne, le niveau des océans avait baissé de 100 m et toute l’Europe du Nord était recouverte de glace.
 
On n’a aujourd’hui trouvé aucun phénomène naturel susceptible d’expliquer l’ampleur et la vitesse du changement climatique actuel.
L’augmentation de la concentration de l’atmosphère en gaz à effet de serre émis par les activités humaines est le seul phénomène qui puisse expliquer de façon satisfaisante le réchauffement planétaire actuel et sa rapidité.
 
Les émissions totales de gaz à effet de serre produites aujourd’hui ont augmenté de 80 % depuis 1970 et de 30 % depuis 1990. Elles ont été, entre 2000 et 2010, les plus importantes de l’histoire humaine.
 
Aujourd’hui, plus de 80 % de l’énergie que nous consommons dans le monde est produite par le charbon, le pétrole et le gaz.
Cette dépendance aux combustibles « fossiles » devrait durer encore plusieurs décennies.
 
D’autres gaz à effet de serre sont aussi en cause :

  • le protoxyde d’azote (N2O), le méthane (CH4)… issus de l’usage d’engrais azotés en agriculture, du traitement, du stockage et de l’épandage des déjections animales, de la fermentation entérique des ruminants ;
  • les gaz fluorés développés par l’industrie et utilisés comme propulseurs, pour la fabrication de mousses ou de composants électroniques, etc. Ce sont de très puissants GES. Certains sont maintenant interdits ou réglementés, mais leur longue durée de vie dans l’atmosphère rend leurs effets sensibles pendant encore de nombreuses années.

Tous les gaz à effet de serre n’ont pas la même durée de vie dans l’atmosphère : quelques jours pour la vapeur d’eau, une dizaine d’années pour le méthane, 120 ans pour le CO2, jusqu’à 50 000 ans pour certains gaz fluorés.

Mots-clés : CHANGEMENT CLIMATIQUE