Particuliers et éco-citoyens

Moins jeter

Mis à jour le 23/06/2014

Ce n’est pas parce qu’un objet ou un produit ne nous est plus utile qu’il est à jeter. Nous pouvons parfois le remettre dans le circuit de la consommation. Nous pouvons aussi mieux utiliser nos produits pour moins jeter.

Donner ou vendre plutôt que jeter

Si un objet ne nous sert vraiment plus, il peut encore être utile à quelqu’un d’autre. Nous pouvons le donner à une personne ou le remettre à une organisation caritative qui récupère et répare le mobilier, l’électroménager, la vaisselle, les vêtements et les jouets. Il est également possible de remettre cet objet en vente par petites annonces dans le journal local ou sur internet. Vendre et acheter d’occasion, c’est un bon moyen de faire durer nos objets. Les achats de produits d’occasion sont aujourd’hui en plein développement.

 

Selon l’enquête IPSOS pour l’ADEME, réalisée en juillet 2010, 7 Français sur 10 affirment avoir déjà acheté des produits d’occasion. Les produits d’occasion sont plus faciles à trouver avec la multiplication de vide-greniers, l’implantation d’enseignes spécialisées et l’essor d’Internet. Si le prix reste la principale motivation de l’achat d’occasion pour 64 % des répondants, l’enquête relève une légère augmentation de la perception des avantages environnementaux et sociaux du réemploi.

Utiliser les déchets de cuisine et de jardin

Les déchets de cuisine et de jardin peuvent être valorisés :

  • pour nourrir les animaux familiers ;
  • dans un poêle, un barbecue ou une cheminée. Les végétaux utilisés dans ce cas doivent être bien secs ;
  • en paillage : étalez au pied de vos plantations vos feuilles, tontes de pelouse, produits de tailles broyés, etc. Le sol est ainsi protégé et les plantes nourries naturellement. Très facile à réaliser, le paillage est une solution idéale pour valoriser vos déchets verts ;
  • grâce au compostage. Pour fabriquer du compost, il n’est pas toujours nécessaire de disposer d’un jardin : des expériences de compostage en pied d’immeuble ou dans les quartiers se développent. Tout en réduisant la production d’ordures ménagères à collecter, on peut disposer ainsi d’un amendement de qualité et… gratuit. Pratiquement tous les résidus organiques peuvent être valorisés par compostage.

Ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent pas composter chez eux peuvent déposer leurs déchets de jardin dans des installations collectives (déchèterie, plate-forme de compostage). En compostant nos déchets organiques, nous pouvons alléger notre poubelle de 40 kg de déchets par an et par personne. N’oubliez pas qu’il est interdit de brûler ses déchets verts à l’air libre.

Soulager nos boîtes aux lettres de la publicité

Chaque année, nous recevons environ 24 kg de publicité non adressée par foyer. Si vous ne lisez pas ces imprimés publicitaires, vous pouvez facilement exprimer votre souhait de ne plus les recevoir. Il vous suffit d’afficher sur votre boîte « pas de publicité ».

Utiliser moins de piles

Quand ils existent, achetons de préférence des produits sans pile (comme les calculatrices à cellules solaires). Sinon, utilisons des accumulateurs rechargeables, surtout pour des usages intensifs (radio, MP3…). À la maison, branchons nos appareils sur le secteur. Cela fera autant de produits polluants qui ne seront pas à traiter… et nous éviterons de consommer des ressources naturelles rares.

Limiter la consommation de papier

Au bureau comme à la maison, n’imprimons que les documents dont nous avons réellement besoin. Imprimons nos feuilles recto-verso ou utilisons le verso comme brouillon.

Entretenir, réparer, réutiliser

Entre 16 et 20 kg d’équipements électriques ou électroniques (réfrigérateurs, téléphones, ordinateurs, etc.), c’est ce que jette, en moyenne, chaque habitant en une année. Pourtant certains pourraient être réparés. Un entretien régulier permet de prolonger leur vie. Souvent, il ne s’agit que de changer un joint, une courroie ou un fusible que les commerces de pièces détachées peuvent nous fournir. Et tous les métiers de la réparation n’ont pas disparu : cordonniers, couturières, tapissiers et artisans-réparateurs en mobilier ou électro-ménager.

Nous pouvons aussi détourner et réemployer nombre d’objets qui ont fini d’être utilisés dans leur fonction première. Le garage, la cave ou le jardin sont prêts à accueillir ces objets pour une deuxième chance : ce sont bien sûr les vêtements usagés utilisés comme chiffons, les bocaux pour les confitures et toutes les boîtes pour les rangements. Mais aussi les mille idées que chacun pourra trouver…