Particuliers et éco-citoyens

Éviter le gaspillage alimentaire

Mis à jour le 07/09/2016

Le gaspillage alimentaire représente 29 kg par an et par habitant, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Voici 8 solutions pour éviter de jeter de la nourriture.

N’acheter que le nécessaire

​Pour éviter d’acheter en trop grande quantité et de ne pouvoir consommer tous les aliments avant leur date de péremption, faites une liste de courses après vous être assuré de l’état des stocks dans vos placards. Vous pouvez également prévoir les menus de la semaine pour acheter les ingrédients au plus juste.

Évitez de faire vos courses quand vous avez faim, vous éviterez ainsi quelques achats impulsifs et un parcours anarchique dans le magasin !

Restez vigilant sur les offres dites « promotionnelles ». Quand vous trouvez des produits en promotion, demandez-vous si la quantité proposée est en rapport avec votre consommation. Allez-vous vraiment pouvoir manger tout cela avant la date de péremption ? Avez-vous la place pour le stocker ?

Consulter l'article « Bien acheter et s'équiper » et la rubrique « Mes achats »

Faire les achats dans le bon ordre

Dans le magasin, commencez par les produits non alimentaires et les produits alimentaires qui ne sont pas au rayon frais, tels que les produits d’épicerie, les conserves, le pain, les fruits et légumes… Prenez ensuite les produits au rayon frais et finissez par les surgelés, afin que ces produits restent le moins longtemps possible hors des réfrigérateurs et congélateurs. Regroupez-les dans un même sac, isotherme de préférence, qui gardera le froid plus longtemps.

Il vous faut ensuite rentrer rapidement et ranger en premier le frais, pour respecter au mieux la chaîne du froid. Vous évitez ainsi de perdre des aliments à cause d’une rupture de la chaîne du froid.

Prêter attention aux dates de péremption

Toutes les dates de péremption ne signifient pas la même chose. Il convient de bien apprendre à les décrypter car elles cachent des réalités différentes.

  Mention sur l'étiquette Signification

Date limite de consommation (DLC)

Denrées très périssables (viandes, poissons, œufs, produits laitiers)

« À consommer jusqu'au »

accompagné du jour et du mois

Au-delà de la date indiquée, le produit ne peut plus être ni vendu ni consommé, car il pourrait provoquer une intoxication alimentaire.

Date de durabilité minimale (DDM), qui remplace la date limite d'utilisation optimale (DLUO)

Denrées moyennement et peu périssables tel que les produits secs, stérilisés, lyophilisés et déshydratés

« À consommer de préférence avant le… »

suivi d'une indication temporelle d’autant plus précise que la DDM est courte

Au-delà du délai mentionné, les qualités gustatives et nutritionnelles du produit peuvent s'altérer mais il reste consommable.


Lire la vidéo « Les dates de péremption » de l'Institut national de la consommation

Bien conserver les aliments

Pour cela, il convient de savoir ce que signifient les indications de conservation figurant sur les emballages des aliments.

Conserver au congélateur

=> conserver au congélateur à min. -18 ℃

Conserver au réfrigérateur

=> conserver entre +2 et +5 ℃

Conserver au frais

=> conserver jusqu'à +15 ℃, hors réfrigérateur

Conserver à température ambiante

=> conserver entre +18 et +22 ℃

Conserver au sec

=> conserver dans un endroit sec avec un degré hydrométrique de max. 70 %

Conserver à l'abri de la lumière

=> protéger de la lumière directe

Conserver dans un endroit humide & frais

=> conserver entre +6 et +15 ℃, avec un degré hygrométrique de 70-90 %


​Pour prévenir la dégradation des denrées alimentaires et éviter la propagation des odeurs et des contaminations, il vaut mieux emballer les denrées avant de les ranger dans le réfrigérateur.

Préférez des boîtes de conservation réutilisables (il en existe de toutes les tailles) plutôt que des sacs ou films en plastique ou en aluminium jetables.

Il est aussi possible de congeler les aliments pour allonger leur durée de vie. Par exemple, si la date de péremption d'un produit approche et que vous pensez ne pas pouvoir l'utiliser avant, congelez-le : vous pourrez ensuite l'utiliser au moment qui vous conviendra.

Surveillez les fruits afin d'enlever ceux qui sont abîmés de la corbeille ; ainsi ils ne contamineront pas les autres.

Astuce : indiquer la date d'ouverture des aliments sur les emballages.

Le saviez-vous ?

Un œuf frais se conserve de 10 à 12 jours à partir de la date de ponte, mais un œuf dur ne reste bon que 2 à 3 jours.

Une fois les paquets ouverts, la charcuterie ne reste consommable que 2 à 3 jours et le fromage frais 3 à 4 jours. Le fromage affiné est plus résistant.

 

Bien ranger le réfrigérateur pour moins jeter

En fonction des dates limites de consommation, rangez devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement.

  • à - 18 ℃, les surgelés et les glaces ;
  • entre 0 ℃ et + 4 ℃, la viande, les volailles, poissons, charcuterie, fromages frais et au lait cru, crèmes, yaourts, desserts, jus de fruits, produits entamés et en cours de décongélation ;
  • entre + 4 ℃ et + 6 ℃, les aliments cuits, produits faits maison, yaourts et fromages faits à coeur ;
  • dans le bac à légumes, les légumes et fruits frais lavés, fromages à affiner (emballés) ;
  • dans la porte, les œufs, lait, beurre, jus de fruit entamés.
Consultez la notice de votre réfrigérateur pour connaître l'emplacement de ses zones de fraicheur
Télécharger le descriptif détaillé du visuel « Bien ranger le réfrigérateur pour mieux conserver les aliments »
 

Bien doser les quantités cuisinées pour éviter les restes

Comment savoir le poids de pâtes nécessaires pour le repas familial ? Quelle quantité de riz cuire par personne ? Bien doser ses aliments permet souvent d'éviter les restes qui s'accumulent dans le réfrigérateur ou qui sont parfois jetés à la poubelle.

Il est possible d'utiliser des instruments appropriés : verre doseur, tasse, cuillère à soupe et balance sont quelques ustensiles bien pratiques pour calculer les quantités adaptées au nombre de personnes à table.

Indication sur les doses

Pour une personne adulte, on dosera :

Lentilles : 3 cuillères à soupe bien remplies
Riz : ½ verre
Pâtes : un verre par personne
Poisson : 140 g par personne
Brocolis : 2 « bouquets »
Pommes de terre : 5 petites pommes de terre
Laitue : un bol (type bol de céréales)

 

Accommoder les restes plutôt que de les jeter

On ne pense pas toujours à cuisiner les restes. Pourtant il existe des recettes très faciles : salades froides pour les pâtes, gâteaux pour finir les œufs et le beurre, pain perdu pour le pain rassis, etc.
 

Vidéo d'animation sur la limitation du gaspillage alimentaire


Quelques exemples d'utilisations possibles de restes ou de légumes un peu abîmés :

  • Le bouillon de pot-au-feu peut être :
    • congelé dans des bacs à glaçon après filtration, pour servir ensuite de « cube » de bouillon,
    • utilisé en court-bouillon ou en soupe agrémentée de pâtes de type vermicelle,
    • épaissi avec de la crème et de la farine de maïs et ainsi transformé en sauce,
    • versé dans les plantes en tant qu'engrais (sauf le jus de chou, acide, et celui des pommes de terre à cause de l'amidon).
  • Les fruits et légumes abîmés, une fois les parties gâtées enlevées, peuvent servir pour des soupes, des gratins de légumes, de la ratatouille, des tartes, des gâteaux… ;
  • Les fruits trop mûrs peuvent être transformés en purée de fruits ;
  • Le pain rassis est utilisable :
    • en tartines : tranché et grillé au four ou au grille-pain, frotté avec une gousse d'ail et garni de petits morceaux de tomates chauds réhaussés d'un filet d'huile d'olive. Vous pouvez décliner ces tartines à volonté avec des garnitures variées,
    • en pain perdu : le pain est trempé dans un mélange d'œuf et de lait et cuit à la poêle,
    • en chapelure : mixé finement au robot et stocké, il peut servir sur un gratin, dans des farces, des boulettes, des terrines...
    • en croûtons, pour accommoder une salade, une soupe…