Particuliers et éco-citoyens

Téléphonie

Mis à jour le 04/05/2017

De sa fabrication à sa destruction, un téléphone portable épuise autant de matières premières que l'extraction de 7,4 kg de cuivre, consomme autant d'énergie que 57 km en avion et émet autant de gaz à effet de serre que 85 km en voiture.

 

En choisissant un téléphone plus économe et en le conservant le plus longtemps possible, vous réduisez ses impacts sur l'environnement :
 
  • Équipez-vous d'un chargeur solaire ou à dynamo qui ne consomment pas d'électricité du réseau.
 
  • Préférez les téléphones avec le minimum d’options, en fonction de vos besoins réels.


 
  • Consultez l'affichage environnemental des téléphones. Certains opérateurs téléphoniques affichent désormais une notation environnementale des téléphones qu'ils commercialisent, afin d'accompagner les clients dans une démarche d'achat éco-responsable. Les téléphones portables sont ainsi caractérisés par des indicateurs présentant les impacts en termes de gaz à effet de serre, d'épuisement des ressources naturelles non-renouvelables et de consommation d'eau.
 
  • Évitez de remplacer votre téléphone trop souvent. En moyenne, on change de portable tous les 20 mois, mais les jeunes le font tous les 10 mois seulement, souvent stimulés par des offres commerciales alléchantes... Cela n'est pas sans conséquences, car dans un téléphone portable, il y a 500 à 1000 pièces plastiques et métalliques différentes. Toutes proviennent de ressources non renouvelables, dont certaines rares, comme le pétrole, le nickel, le zinc, ou l'or... Garder son téléphone portable le plus longtemps possible permet de préserver ces ressources.
Par ailleurs, sur tous les appareils mobiles tels que les tablettes, les montres ou les téléphones, certains services (programme TV, suivi de votre activité physique, météo...) se mettent à jour en permanence et vident rapidement les batteries.