Pour l’agriculteur, l’épandage sur les terres cultivées a toujours été le meilleur moyen de tirer parti des déjections animales (fumier, lisier…) pour améliorer la production de ses cultures. Très tôt, on s’est aperçu que les eaux usées des villes et villages pouvaient apporter une “bonification des productions agricoles” grâce à l’eau et aux éléments fertilisants qu’elles contenaient.

Tout naturellement, lors de l’apparition des stations d’épuration, les boues qui en résultaient ont donc été épandues sur les terres agricoles

 



La conjonction de l'intérêt agronomique et des capacités d'épuration des sols

L'opportunité de valoriser ce qui pourrait n'être qu'un déchet

Une pratique en accord avec la volonté de préserver l'environnement

Une mise en œuvre qui respecte des règles rigoureuses