Trois projets détaillés

   

immeuble de bureau à énergie positive
 

Construction d'un immeuble
de bureaux à énergie positive
à Grenoble
(Rhône-Alpes)

Immeuble de bureaux de 1 889 m2 Shon sur 5 niveaux
Maîtrise d’ouvrage : LFI - La Foncière Innovation ; AMO HQE : Addenda.
Architecte : J.-P. Charon et T. Rampillon SARL d’architecture.
Bureau d’études énergétiques : Louis Choulet ; HTC Chaponnay.
Livraison prévue : fin 2009.

  Performances énergétiques
  Cep sans PV : 20,91 kWhep/m2.an
Gain/Cref : 79 %
Cep avec PV : -53,96 kWhep/m2.an
Gain/Cref : 157 %
Ubât : 0,29 - Gain / Ubât ref : 68,41 %
   
  Coût de travaux
  3 356 000 euros HT, soit 1 776 euros HT/m2 Shon.
   
  Caractéristiques techniques et environnementales
  Structure : béton.
Isolation des murs par l’extérieur : 16 cm de mousse polyuréthane.
Toiture-terrasse isolée par 24 cm de mousse polyuréthane.
Plancher bas sur terre-plein : béton armé isolé en sous-face par 7 cm
de mousse polyuréthane.
Baies : triple vitrage, menuiseries aluminium.
Chauffage : pompe à chaleur sur eau de nappe, associée à une centrale de traitement d’air.
Émetteurs : réseau d’air soufflé, ventilation double flux, sur-ventilation nocturne l’été.
   
  Énergie renouvelable
  Panneaux photovoltaïques : 420 m2 posés sur le toit-terrasse.
   
   

vue 3D des logements collectifs
 

 

Construction de logements collectifs sociaux à Saint-Brieuc
(Bretagne)

25 logements répartis sur 3 bâtiments de deux niveaux, faisant partie d’un programme plus large de construction
Maîtrise d’ouvrage : Cabri Habitat.
Bureau d’études énergétiques : BEC.
Architecte : Atelier du Canal.

  Performances énergétiques
  Cep s’échelonnant de 49,35 à 54,63 kWhep/m2.an
Valeur maximale Cep BBC Projet :
55 kWhep/m2.an - Gain / Cref : 60 %
Ubât : 0,322 (moyenne des 3 bâtiments). Gain moyen Ubât des 3 bâtiments/
Ubât ref : 36 %.
   
  Coût de travaux
  En moyenne, 1 362 euros HT/m2 Shon, avec un surcoût moyen de 328 euros HT/m2 Shon.
   
  Caractéristiques techniques et environnementales
  Structure : ossature bois ou béton.
Isolation des murs : laine minérale et polystyrène côté intérieur.
Toiture isolée par de la laine minérale.
Plancher sur terre-plein isolé en sous-face.
Baies : double vitrage, menuiseries PVC.
Chauffage : chaudière gaz à condensation individuelle.
Plancher chauffant basse température.
Ventilation Hygro B.
   
  Énergie renouvelable
  Eau chaude sanitaire solaire individuelle : 4,2 m2 de capteurs par logement, ballon de stockage solaire de 300 litres avec appoint lié à la chaudière.
   
   

façade de la maison
 

 

 

Rénovation d'une maison individuelle à Cournonterral
(Languedoc-Rousillon)

Maison individuelle privée de type T6 de 212 m2 Shon sur 3 niveaux
Maîtrise d’ouvrage : Christophe Bleu et Corinne Verhoeven.
Bureau d’études énergétiques : Izuba.
Travaux effectués en 2009.

  Performances énergétiques
  Cep : 31 kWhep/m2.an
(coeff. de 0,6 pour le chauffage au bois)
Valeur maximale Cep BBC Projet : 64 kWhep/m2.an -
Gain / Cref : 56,4 %
Ubât : 0,470 - Gain / Ubât ref : 22 %.
   
  Coût de travaux
  197 000 euros HT, soit 929 euros HT/m2 Shon.
   
  Caractéristiques techniques et environnementales
  Structure : murs existants en pierre calcaire tendre de 50 cm isolés par l’extérieur par 10 cm de fibre de bois sur ossature bois, ou par l’intérieur par 10 cm de laine de verre sur ossature métallique.
Plancher bas sur terre-plein isolé en sous-face.
Isolation des combles : 20 cm de laine de verre sur suspentes métalliques.
Baies : double vitrage, menuiseries aluminium à rupture de pont thermique.
Chauffage : chaudière bois automatique à granulés ; rendement de 90 %.
Gestion en fonction de la température extérieure.
Plancher chauffant au RDC et radiateurs moyenne température munis de robinets thermostatiques.
Ventilation double flux.
   
  Énergie renouvelable
  Production d’eau chaude sanitaire solaire ; 4,5 m2 de panneaux ; ballon de 300 litres ; appoint lié à la chaudière bois.
   
 
 
  LEXIQUE  
     
  Ubât : représente la déperdition thermique totale d’un bâtiment et additionne les déperditions thermiques de toutes les parois.

Cep :
consommation d’énergie primaire exprimée en kWh d’énergie primaire (kWhep) pour le chauffage, la ventilation,
le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage des locaux.

Cref :
consommation de référence de la RT 2005 ; la consommation énergétique conventionnelle totale constatée du bâtiment (Cep) doit être inférieure ou égale à celle du même bâtiment calculée à partir des caractéristiques thermiques de référence (Cep ≤ Cref).