Les déchets banals
Savez-vous
que… ?

En France, 2 500 000 tonnes de déchets de matières plastiques sont produits chaque année, dont :

150 000 tonnes de déchets de l’industrie du plastique ;

1 500 000 tonnes de plastiques contenus dans les ordures ménagères ;

400 000 tonnes d’emballages industriels et commerciaux ;

200 000 tonnes de résidus de broyage automobile ;
100 000 tonnes de plastiques agricoles ;

80 000 tonnes de déchets de démolition du bâtiment.

L’agriculture française utilise environ 77 000 tonnes de films plastiques. Ces films après utilisation et collecte représentent environ 150 000 tonnes de déchets, constitués de plastique mais aussi de terre, d’eau, de déchets organiques…


Le +

L’industrie française des matériaux composites : des enjeux prioritaires pour un développement durable, Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, 2002

Recyclage des plastiques. Comment concevoir un projet viable ? ADEME, 2000

La filière du recyclage des plastiques en France, ADEME, 1999

Les filières d’élimination des films plastiques agricoles usagés, ADEME, 1999


CEREMAP
Centre d’études sur
le Recyclage des
Matières Plastiques
Parc Scientifique
et Environnemental
Route des Salins
BP 118 34140 MEZE
Tél. 04 67 46 64 90
Fax 04 67 43 71 81
infos@ceremap.fr
www.ceremap.fr

SNPA
Syndicat National
des Plastiques Alvéolaires
15 avenue du Recteur
Poincaré 75016 PARIS
Tél. 01 45 20 42 68
Fax 01 42 24 59 02

CSEMP
Chambre Syndicale
des Emballages en
Matière Plastique
5 rue des Chazelles
75017 PARIS
Tél. 01 46 22 33 66
Fax 01 46 22 02 35 
infos@packplast.org
www.packplast.org

ECOFUT
Association qui
organise la valorisation
des emballages
industriels en PEHD
et en PP 5 rue de
Chazelles  75017  PARIS
Tél.  01 40 53 93 91
Fax  01 42 12 05 45
www.ecofut.org

SFP
Syndicat National
des Films Plastiques
5 rue Chazelles 
75017 PARIS
Tél. 01 43 80 19 62
Fax 01 47 54 01 92

SPMP
Syndicat des Producteurs
de Matières Plastiques
Le Diamant A  92909 
PARIS LA DEFENSE
CEDEX
Tél. 01 46 53 10 53
Fax 01 46 53 10 73

ECO PSE
Chargé de promouvoir
et d’organiser les
filières de valorisation
des emballages en PSE
Le Diamant A 
92909 PARIS
LA DEFENSE CEDEX
Tél. 01 46 53 12 08
Fax  01 46 53 10 73
info@ecopse.fr
www.ecopse.fr



Le + @

ceremap.fr
ecofut.org
ecopse.fr
packplast.org
vivaplast.com
valorplast.com
ademe.fr

Les plastiques

Définition

Les déchets de matières plastiques sont issus des :

ordures ménagères (bouteilles, flacons, films),

secteurs industriels (emballages, rebuts des industries du plastique, broyage automobile, démolition),

secteurs agricoles (films).

Deux grandes catégories de plastiques peuvent être distinguées :

les thermoplastiques : polyéthylène haute densité (PEHD), polyéthylène basse densité (PEBD), polyéthylène téréphtalate (PET), polypropylène (PP), polychlorure de vinyle (PVC) et polystyrène. Ces déchets, qui représentent 80 % du tonnage des plastiques produits, fondent sous l’effet de la chaleur et reprennent leur rigidité en refroidissant. Ces matières plastiques peuvent être recyclées et régénérées,

les thermodurcissables : polyuréthane, polyesters insaturés. Leur transformation est irréversible.

Les films plastiques agricoles usagés

Ces déchets regroupent les Films Plastiques A Usage horticole ou agricole (FPAU). On recense ainsi les films de serre, de petit tunnel, de paillage, d’enrubannage, d’ensilage.

Quelques conseils de collecte et de valorisation :

utiliser un système d’enlèvement adapté (étendre, secouer et brosser rapidement le plastique) afin d’obtenir le plus faible taux d’impuretés,

éviter les mélanges avec d’autres déchets et d’autres plastiques. En effet la différence de souillure entre les films minces et épais justifie une collecte séparée,

disposer d’une aire de stockage abritée : les FPAU après nettoyage doivent être stockés dans un lieu propre afin d’éviter toute souillure supplémentaire,

manipuler les plastiques en période sèche, dans la mesure du possible : la diminution de la quantité d’eau retenue abaisse les tonnages à éliminer,

présenter les films plastiques de manière compactée (paquets, rouleaux…) afin de réduire les coûts de transports.

Côté pratique 

Quel réemploi pour les matières plastiques ?

Les déchets plastiques provenant de l’emballage industriel (fûts, sacs de grandes capacités, films étirables, caisses et bacs) peuvent être réemployés.

Quelles sont les filières de valorisation des déchets de matières plastiques ?

La composition des plastiques devient de plus en plus complexe, ce qui est un frein à leur recyclage.

En outre, le mélange des déchets plastiques est un obstacle majeur au recyclage car chaque matière plastique a des caractéristiques physiques qui lui sont propres et qui impliquent des applications spécifiques.

C’est pourquoi le tri à la source est essentiel pour ne pas contaminer les différents lots mais aussi pour limiter les coûts de prestations de tri.

Trois types de valorisation s’offrent aux déchets de matières plastiques :

La valorisation matière par recyclage ou régénération 

Le recyclage mécanique permet la réutilisation réversible de la matière plastique issue de déchets. La matière est broyée puis refondue, pour fabriquer un produit fini commercialisable, qui pourra être également recyclé après usage.

La régénération offre la possibilité de fabriquer des granulés ou poudres de plastique commercialisés sous la même forme que les résines vierges, à partir des déchets de plastiques homogènes exempts d’impuretés.

Ce type de valorisation exige un plastique homogène et non souillé, d’où la nécessité d’un non-mélange ou d’un tri en amont.

La valorisation énergétique

Les déchets plastiques possèdent un pouvoir calorifique important et peuvent donc être valorisés par incinération, sous réserve de mise en œuvre d’équipements spécifiques à la récupération d’énergie et au traitement des fumées.

En outre, si la matière est broyée avec une présence relativement réduite de chlore, les déchets plastiques sont également valorisables comme combustibles dans les fours de cimenterie.

La valorisation chimique

Cette valorisation, principalement utilisée pour le PET, consiste à retourner aux constituants chimiques ou de base, de manière à produire un matériau dont les propriétés sont très proches du matériau d’origine.

Différents procédés peuvent être utilisés : le craquage, la thermolyse, la pyrolyse, la dépolymérisation, la solvolyse.


A moins d’êtres souillés par des substances dangereuses, les plastiques sont considérés comme des déchets banals.
Les déchets plastiques peuvent notamment être classés sous les rubriques 15-01-02 (emballages en matières plastiques), 17-02-03 (matières plastiques provenant de travaux de construction ou de démolition) 16-01-19 (matières plastiques provenant du démontage de VHU) et 20-01-39 (matières plastiques collectées par la commune) de la nomenclature des déchets.
Les emballages plastiques sont soumis à la réglementation applicable aux déchets d’emballages (Voir fiche sur les déchets ménagers et assimilés).

Le décret n° 94-609 du 13 juillet 1994 oblige notamment les professionnels à trier les emballages plastiques en vue de leur valorisation par réemploi, recyclage ou incinération avec récupération d’énergie.

Le décret n° 92-377 du 1er avril 1992 s’applique quant à lui aux emballages plastiques détenus par les ménages. Il oblige tout producteur responsable de la mise sur le marché de produits emballés à contribuer à l’élimination des déchets d’emballages générés par ses produits.
A défaut d’y satisfaire par ses propres moyens, le producteur peut déléguer la réalisation de son obligation à une société agréée par les pouvoirs publics, moyennant le versement d’une contribution financière. Les organismes Eco-Emballages et Adelphe sont ainsi agréés et ont pour mission de structurer et de financer la collecte sélective, le tri et le recyclage des déchets d’emballages ménagers en partenariat avec les collectivités locales. VALORPLAST organise la filière matériaux plastiques pour le compte de ces deux organismes.