Nos expertises

Approche environnementale de l’urbanisme 2

Mis à jour le 01/03/2016

L’approche environnementale de l’urbanisme (AEU2) est une méthodologie au service des collectivités locales et des acteurs de l’urbanisme pour les aider à prendre en compte les principes et finalités du développement durable dans leurs projets.

Renforcer la prise en compte du développement durable dans les projets

L’AEU2 propose une approche transversale et intégrée aux différentes échelles de projets : celles du grand territoire (Schéma de cohérence territoriale ou SCoT), du projet urbain (plan local d’urbanisme ou PLU) et des opérations d’aménagement. Elle peut également accompagner d’autres plans et programmes comme le Programme local de l’habitat (PLH) ou le Plan de déplacement urbain (PDU).

Les finalités du développement durable y sont traitées de manière systémique en les croisant avec les enjeux environnementaux liés au projet : énergie et climat, déplacements, déchets, eau, biodiversité et paysages, sols et sites pollués, bruit, pour aboutir à un ensemble de solutions.
 
Voici quelques exemples d’apports méthodologiques et techniques de l’AEU2 :

  • comité de pilotage large, partenariats public-privé ;
  • mission d’animation et de pédagogie avec les élus et les services ;
  • concertation avec les acteurs locaux de l’environnement et de l’aménagement du territoire, analyse d’un projet par divers acteurs ;
  • démarche participative assurant l’expression des habitants ;
  • réflexion sur un territoire large, en amont de la mise en œuvre du projet à l’échelle locale ;
  • aide à l’élaboration du document d’urbanisme qui s’intègre à la procédure sans l’alourdir ;
  • évaluation objective du projet au regard des enjeux du développement durable : qualité d’urbanisme, gestion des espaces, mixité (optimisation du parcellaire), performances énergétiques, modes actifs, valorisation des espaces naturels et agricoles ;
  • apport d’une expérience éprouvée sur d’autres territoires et d’un regard extérieur neuf et critique, reconnaissance qualitative du projet pouvant donner accès à des financements.

Favoriser la co-construction

L’AEU2 produit des bénéfices qui dépassent la seule qualité environnementale en favorisant l’émergence de projets urbains :

  •  créatifs et soutenus par l’ensemble des parties prenantes : la mise en débat des questions de durabilité a notamment pour effet de susciter la compréhension partagée des enjeux, la recherche de solutions innovantes et l’accord sur les choix à réaliser ;
  •  respectueux de l’identité locale : par une approche spécifique du territoire, l’AEU2 aboutit à une mise en valeur du patrimoine local naturel ou bâti, et le projet se construit autour des caractéristiques géographiques et historiques du site ;
  •  où priment qualité de vie et lien social : des espaces publics traversés de cheminements doux et conçus en fonction du vent, de l’ensoleillement, de la végétation ou de l’écoulement naturel des eaux de pluie forment des lieux paysagers agréables à vivre ;
  •  porteurs d’économies de travaux et de fonctionnement pour la collectivité locale ou l’aménageur (grâce à la compacité du bâti qui permet de réduire la longueur des voiries et donc des réseaux) ou d’économies d’énergie pour les habitants (grâce à l’orientation et à une meilleure performance du bâti ainsi qu’à l’utilisation des énergies renouvelables).

Pour en savoir plus vous pouvez consulter l'ouvrage « Réussir la planification et l’aménagement durables : Guide méthodologique », Éditions du Moniteur, juin 2013, disponible dans la librairie Eyrolles, ainsi que la page « Mettre en œuvre une AEU 2 : méthodologie ».