Nos expertises

L'outil Dia'terre

Mis à jour le 21/12/2016

Dia'terre® est un outil de diagnostic énergie-gaz à effet de serre à l’échelle de l’exploitation agricole. Il harmonise les méthodes d'analyse existantes et centralise les diagnostics effectués.

Contexte

Face aux objectifs internationaux, européens et nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de baisse de la consommation énergétique, des outils de diagnostic se sont avérés nécessaires dans l’ensemble des secteurs d’activité.

Dans le secteur agricole, d’importantes consommations d’énergie proviennent d’intrants spécifiques à l’activité agricole (exemple : les engrais). De plus, les émissions de GES proviennent en majeure partie de processus biologiques et ne sont pas uniquement d'origine énergétique. Le poids des émissions d’origine non énergétique (N2O et CH4) est majoritaire. Par ailleurs, les pratiques agricoles jouent un rôle important sur les variations de stock de carbone dans les sols. Compte tenu de la complexité et des spécificités du secteur vis-à-vis de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre, il est important de disposer d’un outil adapté au secteur agricole.

Cet outil a été réalisé conjointement par l'ADEME, le Ministère en charge de l’agriculture et leurs partenaires agricoles. Depuis sa diffusion en octobre 2010, plusieurs améliorations ont été apportées à l'outil. Fin 2016, on compte plus de 3 200 diagnostics centralisés dans la base Dia'terre® (espace réservé aux personnes ayant suivi la formation Dia'terre).

Bilan Dia'terre Décembre 2016 (PDF - 976.79 Ko - 21/12/2016)


Dia’terre® s’est notamment intégré dans le cadre du Plan de Performance Énergétique (PPE) du Ministère en charge de l’agriculture (2009-2013). Désormais, ce sont les régions qui décident de l'accompagnement du diagnostic au sein des Plans pour la Compétitivité et l'Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE). Au niveau national, l'instruction technique DGPE/SDC/2016-101 11/02/2016 précise les modalités de mise en oeuvre du diagnostic Energie-GES pour les aides aux investissements liés à la performance énergétique dans le cadre du PCAE.

Il s’inscrit dans la suite de l’outil PLANETE (Pour L’ANalyse énergETique des Exploitations agricoles – ENESAD, CEIPAL (Lyon), CEDAPAS (Nord-Pas de Calais), CETA de Thiérache (Aisne), Solagro).

Objectifs

A partir de données d’entrée saisies et de calculs opérés automatiquement dans l’outil, Dia'terre® permet de réaliser le bilan de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre de l’exploitation.
Il présente, par rapport aux outils existants, les intérêts suivants :

  • une approche globale (énergie + gaz à effet de serre, y compris les variations de stock de carbone dans les sols) ;
  • une méthode commune entre organismes agricoles ;
  • la centralisation des diagnostics, via leur remontée dans une base de données commune, pour l’élaboration de références de comparaison par zone géographique et par système de production.

Le diagnostic Dia’terre® à l’échelle de l’exploitation dans son ensemble peut être complété par d’autres approches portant sur des échelles différentes, notamment l’échelle des bâtiments uniquement, ou des parcelles, etc. Ces approches peuvent s'adresser à des acteurs divers et répondre à des questions différentes.

Méthodes

Les méthodes utilisées dans Dia’terre® s’appuient sur les différents apports méthodologiques des partenaires du projet, et plus particulièrement :

  • pour le diagnostic énergétique, sur la méthode utilisée dans l’outil PLANETE, la méthode utilisée dans Diapason (Institut de l’Elevage), les travaux du CASDAR – Énergie ;
     
  • pour le diagnostic des émissions de gaz à effet de serre, sur les principes du Bilan Carbone®, la méthode du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, en anglais IPCC pour Intergovernmental Panel on Climate Change), la méthode utilisée dans l’outil PLANETE-GES (Solagro), le guide méthodologique GES’TIM pour l’estimation des émissions de gaz à effet de serre en agriculture, et la méthode utilisée dans l’outil et la démarche ClimAgri® à l’échelle des territoires (ADEME).

 

Dans l’étape 1, le conseiller étudie les consommations d’énergie directe de l’exploitation.

Dans l’étape 2, il étudie les consommations d’énergie totales, en incluant les énergies indirectes, c’est-à-dire celles consommées lors de la fabrication et du transports des intrants de l’activité agricole. Dans cette même étape, il réalise également le bilan des émissions de gaz à effet de serre de l’exploitant, avec la possibilité d’inclure les variations des stocks de carbone dans les sols et les plantations (haies principalement).

Dans l’étape 3, le conseiller peut décomposer les consommations d’énergie, directes et indirectes, entre les ateliers de production de l’exploitation.

A l’issue de la réalisation du diagnostic, l’auditeur élabore avec l’exploitant agricole un plan d’amélioration qui hiérarchise les actions à mettre en place en priorité pour réduire les consommations d’énergie et/ou les émissions de gaz à effet de serre de l’exploitation.

Utiliser l'outil Dia'terre® : qui et comment ?

L’outil est destiné à être utilisé par des auditeurs spécialisés dans les questions agricoles (diagnostiqueurs, conseillers…) L’auditeur utilise Dia’terre® au service de l’exploitant agricole, avec lequel il construit un plan d’amélioration à l’issue du diagnostic réalisé.

Toute personne souhaitant utiliser l’outil doit en condition préalable suivre une formation Dia’terre®. Une fois la formation suivie et les conditions d’utilisation de l’outil acceptées, chaque auditeur formé obtient un identifiant et un mot de passe pour pouvoir télécharger l’outil sur son poste et l’utiliser.
Deux types de formation sont proposés :

  • une formation d’un jour « Prise en main du logiciel Dia'terre® », destinée globalement aux personnes qui ont déjà une bonne expérience d’utilisation d’un outil de diagnostic énergétique.
     
  • une formation de trois jours « Réaliser un diagnostic avec Dia'terre® », destinée globalement aux personnes qui n’ont pas ou peu d’expérience d’utilisation d’un outil de diagnostic énergétique.

L’ADEME n’assure pas les formations des auditeurs. Celles-ci sont délivrées par les partenaires de l’ADEME qui ont été formés par celle-ci, à savoir (par ordre alphabétique) :

Ces partenaires délivrent la formation Dia’terre® (contenu pédagogique commun défini par l’ADEME).

Toute personne intéressée par la formation Dia’terre® est invitée à se renseigner auprès des organismes de formation ci-dessus pour consulter les dates des prochaines formations et leurs modalités pratiques.

Partenaires du projet

Pour la mise au point de la méthode de calcul, l’élaboration de l’outil de diagnostic et sa diffusion, l’ADEME s’est entourée des partenaires agricoles suivants :

  • Ministère en charge de l'agriculture (contribution financière) ;
  • ACTA (Réseau des instituts des filières animales et végétales) ;
  • AgroSup Dijon ;
  • APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture) avec les Chambres d’Agriculture ;
  • ARVALIS Institut du végétal ;
  • CTIFL (Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes) ;
  • FNCIVAM (Fédération Nationale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) ;
  • FNCUMA (Fédération Nationale des Coopératives d'utilisation du matériel agricole) ;
  • IFIP Institut du Porc ;
  • IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin) ;
  • INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) ;
  • Institut de l'Elevage ;
  • ITAVI (Institut Technique de l’Aviculture) ;
  • Solagro.