Nos expertises

Introduction à la collecte

Mis à jour le 01/02/2017

L’organisation de la collecte est un maillon essentiel dans le processus de gestion des déchets, conditionnée, en amont, par la typologie de la collectivité et, en aval, par le mode de traitement.

Selon l’article L.541-1-1 du Code de l’environnement, la collecte se définit comme « toute opération de ramassage des déchets en vue de leur transport vers une installation de traitement des déchets ». L’opération de collecte débute lorsque le service d’enlèvement prend en charge les déchets. La collecte est assurée par les services de la collectivité ou par un opérateur spécialisé.

Il ne faut pas confondre les notions de collecte et de précollecte. La précollecte réunit toutes les opérations précédant le ramassage des déchets par le service d’enlèvement. Par exemple, le remplissage du bac et sa sortie sur le domaine public est une opération de précollecte.
Les modalités de collecte comprennent la fréquence de collecte, le choix des contenants et les procédés de ramassage.

Il existe plusieurs types de réceptacles de précollecte : les bacs (conteneurs), les caissettes, les sacs, les bioseaux (pour les biodéchets). Le bac roulant est le plus utilisé. Il est conçu pour résister aux sollicitations extérieures (écarts de température, chocs) et aux contraintes mécaniques imposées lors du levage et du vidage.

La collecte séparée désigne une collecte au cours de laquelle un flux de déchets est conservé séparément, en fonction de son type et de sa nature, afin de faciliter un traitement spécifique.
Les déchets concernés par la collecte séparée sont essentiellement :

  • les matériaux recyclables : verre, papier, carton, plastique, métal ;
  • les biodéchets : déchets de cuisine et déchets verts.