Nos expertises

Prévention des déchets : ce qu'il faut savoir

Mis à jour le 22/03/2017

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Grâce à la prévention, il est possible de réduire ses déchets, d’éviter l’utilisation de produits dangereux et de diminuer leur nocivité. Mais qu’est-ce que la prévention ? Qui peut agir ?

La provenance des déchets

Les déchets des particuliers

Un Français produit 590 kg de déchets ménagers et assimilés par an en moyenne (1), dont près de 370 kg proviennent des ordures ménagères et 200 kg correspondent aux déchets que chaque Français dépose en moyenne en déchèteries chaque année. Cela représentait, en 2011, un total de 38,6 Mt collectées par le service public (2).

Les déchets des entreprises

Les entreprises produisaient, quant à elles, plus de 310 Mt de déchets en 2010 (incluant les secteurs de la construction, l’industrie, le tertiaire et les déchets ramassés par le service public).

L’augmentation de la production des déchets

La croissance économique et démographique couplée aux progrès technologiques, l’évolution des modes de vie et des habitudes de consommation ont eu une incidence forte sur l’augmentation de la quantité de déchets produite par les ménages. La production d’ordures ménagères par Français a ainsi doublé en quarante ans. Les déchets des activités économiques (DAE, hors BTP) ont, de leur côté, augmenté de 5 % entre 2008 et 2010.

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Les enjeux de la prévention des déchets, qui est un volet de l’économie circulaire, sont les suivants :

  • une économie de matières premières épuisables ;
  • la limitation des impacts sur l’environnement et la santé ;
  • les économies financières liées au traitement du déchet.

La loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) a renforcé la priorité donnée à la prévention de la production de déchets dans les actions à mener pour favoriser la transition vers une économie circulaire et non plus « linéaire ». Le programme national de prévention des déchets 2014-2020 constitue, quant à lui, un levier pour la mise en œuvre d’actions concrètes de réduction des déchets, en vue de faire évoluer notre modèle économique et social vers un modèle plus durable.

La prévention de la production des déchets ne permet pas seulement d’éviter les impacts environnementaux liés au traitement des déchets. Elle permet également, dans de nombreux cas, d’éviter les impacts environnementaux des étapes amont du cycle de vie des produits, qui sont autant si ce n’est plus importants que ceux liés à la gestion des déchets : extraction des ressources naturelles, production des biens et services, distribution, utilisation. La prévention un levier essentiel pour réduire les pressions que font peser sur les ressources nos modes de production et de consommation.

1) Déchets ménagers et assimilés (DMA) = ordures ménagères résiduelles + déchets des collectes sélectives + déchets collectés en déchèteries, chiffre 2011, base population Insee.
2) Chiffre incluant les déchets d’activités économiques collectés conjointement avec les déchets ménagers, apports en déchèteries et encombrants.
3) Source : SOeS - « Chiffres & statistiques » n° 385 - Janvier 2013.