Nos expertises

Faire une revue critique : pourquoi et comment

Mis à jour le 14/08/2014

Afin de garantir la qualité scientifique et technique d’une étude ACV, les résultats peuvent être soumis à une revue critique. Les travaux réalisés par des experts indépendants vont réviser et valider l’étude.

À l’issue d’une étude ACV, un rapport d’étude est élaboré, présentant de manière détaillée et transparente les objectifs et le champ de l’étude, les limites et hypothèses, la représentativité technique, temporelle et géographique des données employées, les résultats de l’étude et leur analyse critique. Une synthèse en est généralement tirée pour faciliter sa compréhension. Lorsqu’une communication à l’externe des résultats est envisagée, le rapport et la synthèse font l’objet d’une revue critique, c’est-à-dire d’une analyse par un expert indépendant, aboutissant à la certification ISO de l’étude. Si l’étude ACV consiste en une comparaison de produits, la revue critique doit être réalisée par un panel d’experts (le comité de revue critique), compétent à la fois en matière d’ACV et dans le secteur d’activité concerné. La revue critique sera alors tenue à disposition en même temps que la synthèse de l’ACV.

Les objectifs de la revue critique

Ils sont notamment d’assurer la cohérence de l’étude avec la norme (ISO 14040/44). Imposée par la norme ISO dans le cas d’une étude comparative divulguée au public, on observe, dans la pratique, que la revue critique se systématise. Elle vérifie notamment :

  • les méthodes (cohérence avec la norme, allocations, recyclage, validité scientifique et technique) ;
  • les données utilisées (cohérence avec les objectifs, homogénéité) ;
  • les calculs (ordres de grandeur...) ;
  • les interprétations (cohérence avec les objectifs et les limites, extrapolations non justifiées, analyses de sensibilité insuffisantes) ;
  • la transparence et la cohérence globale du rapport.

Mots-clés : CONSOMMATION DURABLE

Sommaire du dossier :