Nos expertises

Les Trophées de l'Adaptation au Changement Climatique et Territoires

Mis à jour le 25/05/2016

Afin de valoriser les territoires menant des actions concrètes contribuant à l’adaptation au changement climatique et de rendre ces actions plus visibles, l’ADEME organise les « Trophées de l'Adaptation au Changement Climatique et Territoires ».

 

A qui s'adresse ce concours ?


Les Trophées s'adressent aux collectivités territoriales et aux territoires de projet (communes,  pays, parc naturel régionaux, intercommunalités, syndicats mixtes de schémas de cohérence territoriale, départements, régions), aux groupements d’acteurs socio-économiques portés par des collectivités territoriales, ou encore à l'association d'un acteur socio-économique avec une collectivité territoriale.

Ces Trophées récompensent les actions exemplaires d’adaptation au changement climatique portées par les territoires dans 3 catégories :

  • Aménagements, infrastructures et bâtiments ;
  • Ecosystèmes et ressources naturelles ;
  • Méthodes de conception et de mise en œuvre des politiques publiques.

Lancement des Trophées 2016


Valorisez vos actions d'adaptation au changement climatique en participant au concours.
FLYER TROPHEES 2016 (PDF - 254.64 Ko - 02/06/2016)
FORMULAIRE DE CANDIDATURE (DOC - 416 Ko - 02/06/2016)
APPEL A CANDIDATURES (PDF - 117.74 Ko - 02/06/2016)
REGLEMENT DU CONCOURS (PDF - 341.83 Ko - 02/06/2016)

 

Les 4 gagnants de l'édition 2014


Le lauréat 2014

Porteur de projet :

Ville de Rouen

Action :

Conception et réalisation de l'éco-quartier
de la « ZAC Luciline – Rives de Seine »

Objectifs :
  • anticiper le risque accru d'inondation ;
  • réduire les îlots de chaleur ;
  • renforcer l'indépendance énergétique du quartier.
Point de vue du lauréat sur les clés de la réussite de l'action :
  • la bonne coordination des différents partenaires : « Nous avons veillé à la bonne coordination de l'ensemble des expertises, pour permettre l’articulation des compétences des différents partenaires, qu'il s'agisse des concessionnaires, des financeurs (ADEME, Caisse des dépôts et de consignation et l’europe) ou des futurs usagers (promoteurs privés, organismes HLM, investisseurs...). » (Mme FRECHET Céline, « chargée d’opération », Métropole Rouen Normandie) ;
  • la formalisation d’un cahier des prescriptions : « Afin de prendre en compte à la fois la réduction des îlots de chaleur urbains et le risque inondation à l'échelle du quartier, il était indispensable de nous doter d'un document unique à destination des aménageurs et constructeurs du quartier : un cahier des prescriptions (ex: préservation de 20% de pleine terre sur chaque îlot), élaboré  par l’agence Devillers et associés» (Mme FRECHET Céline, "chargée d’opération", Métropole Rouen Normandie).


 

Dans la catégorie
« Aménagements, infrastructures et bâtiment »

Porteur de projet :
Département de l’île de la Réunion

Action :
Transfert des eaux d’est en ouest de l’île

Objectifs :
  • rendre la ressource en eau disponible tout au long de l'année dans l'ouest de l'île ;
  • créer de nouveaux espaces agricoles exploitables.
Point de vue du lauréat sur les clés de la réussite de l'action :
  • le portage politique fort et durable : « Ce projet d’envergure, qui a duré pas moins de 30 ans, n’aurait pu être mené à terme sans la volonté politique forte du Département et le soutien des fonds européens sur cette longue période. » (Nassimah Dindar, présidente du Département de La Réunion) ;
  • l’inscription dans le Plan Climat Énergie Territorial (PCET) : « L’intégration de cette action dans les politiques publiques déjà existantes a permis d’inscrire le projet sur le long terme et de garantir une forte exigence environnementale, en faisant entrer l’enjeu d’adaptation au changement climatique au cœur des préoccupations du territoire. » (Nassimah Dindar, présidente du Département de La Réunion).
 

 

Dans la catégorie 
« Écosystèmes et ressources naturelles »

Porteur de projet :

Parc naturel régional du Haut-Jura

Action :

Diagnostic de la sensibilité des forêts au changement climatique et mobilisation des acteurs

Objectifs :
  • évaluer le niveau de risque de dépérissement des forêts ;
  • sensibiliser les professionnels (forestiers, gestionnaires, élus) à une gestion forestière plus adaptée.
Point de vue du lauréat sur les clés de la réussite de l’action :
  • la large mobilisation des acteurs du territoire : « Le partenariat avec les chercheurs et les partenaires forestiers, dès l’élaboration de la candidature LEADER, nous a permis d’identifier les problématiques incontournables pour aboutir à des outils opérationnels et adaptés au territoire » (Carole ZAKIN, chargée de mission Energie-Climat, Parc naturel régional du Haut-Jura) ;
  • l’inscription dans le PCET : « Ce projet nous a permis d’initier concrètement la réflexion sur l’adaptation du territoire au changement climatique dans le cadre du Plan Climat Énergie Territorial. Nous envisageons maintenant d’élargir la réflexion dans d’autres domaines tels que l’agriculture, le tourisme ou la ressource en eau. » (Yves POETE, vice-président en charge du PCET, Parc naturel régional du Haut-Jura).
 

 

Dans la catégorie
« Méthodes de conception et de mise en œuvre des politiques publiques »

Porteur de projet :

Syndicat intercommunal d’aménagement du Golfe du Morbihan (SIAGM)

Action :

CACTUS, outil d’aide à la réflexion pour adapter le littoral à l’élévation du niveau marin

Objectifs :
  • sensibiliser les acteurs aux enjeux socio-économiques et environnementaux de la montée du niveau marin sur leur territoire ;
  • éclairer les décisions en matière d’aménagement littoral.
Point de vue du lauréat sur les clés de la réussite de l’action :
  • le portage politique fort : « La tempête Johanna de mars 2008 a été un élément déclencheur de la prise de conscience des impacts du changement climatique par les élus du Golfe du Morbihan et par les citoyens. Cela a révélé l’importance d’une réflexion collective sur la vulnérabilité du territoire et la nécessité de co-construire une démarche d’adaptation » (Mme Monique Cassé, Directrice du Parc naturel régional du Golfe du Morbihan) ;
  • la très large mobilisation des acteurs : « L’une des réussites majeures du projet a été de mobiliser sur la durée plus de 150 acteurs du territoire : représentants de l’État, acteurs socio-professionnels, associations, élus, scientifiques, citoyens... pour co-construire, au cours d’une démarche participative, l’outil CACTUS ». (M. Ronan PASCO, responsable du pôle Mer et Littoral du Parc naturel régional du Golfe du Morbihan).

Lire notre article sur le Trophée de l’Adaptation au changement climatique en Méditerranée

Mots-clés : CHANGEMENT CLIMATIQUE