Nos expertises

S’engager dans la transition énergétique en France

Mis à jour le 18/04/2017

La transition énergétique suppose de réduire les consommations d’énergie et de remplacer les sources d’énergies actuelles par des énergies renouvelables. D’où la nécessité d’agir, notamment, sur le système énergétique et dans le secteur du bâtiment.

Aller vers des sources d’énergie renouvelables

La transition énergétique désigne le passage du système énergétique actuel vers un bouquet énergétique basé sur des ressources renouvelables. Cela ne sera possible que par la sobriété énergétique et le remplacement des combustibles fossiles et des matières radioactives par des sources d'énergies renouvelables.

Un débat sur la transition énergétique

En France, un débat national, décentralisé dans les régions, a été lancé le 24 janvier 2012, piloté par un Conseil national du débat sur la transition énergétique.

Les enjeux sont, notamment, de :

  • passer à un système énergétique plus sûr en termes de risque industriel et nucléaire ;
  • évoluer vers un système énergétique moins centralisé, avec un abandon progressif de l'énergie nucléaire ;
  • évoluer vers une moindre consommation d'énergie ;
  • diminuer les tensions induites par les inégalités d'accès à l'énergie ;
  • protéger le climat et la santé.

Une politique volontariste

Le secteur du bâtiment est responsable de 43 % de la consommation d’énergie finale française. Le Grenelle a donc fixé l’objectif d’une réduction de 38 % de la consommation d’énergie du parc d’ici à 2020. Le gouvernement souhaite porter chaque année 1 million de logements à des niveaux élevés de performance thermique, 500 000 dans le neuf et 500 000 en rénovation. Par ailleurs, la loi Grenelle 2 prévoit que « des travaux d’amélioration de la performance énergétique sont réalisés dans les bâtiments existants à usage tertiaire ou dans lesquels s’exerce une activité de service public » d’ici à 2020.

Des mesures concrètes

Parmi les mesures phares, on trouve la mise en place progressive d’une obligation de travaux pour tous les logements anciens afin de les porter au niveau d’exigences du label BBC Rénovation d’ici à 2050. La réalisation de l’étude sur l’obligation de rénovation dans le secteur du logement devient à ce titre extrêmement urgente pour définir un calendrier, des critères de priorité ainsi que des modalités pratiques. Une première étape pourrait consister à interdire la mise en vente ou en location de bâtiments de classe énergétique G et F à partir de 2018.

D’autres mesures contribueront à la rénovation énergétique :

  • mettre en œuvre un système de financement simple et efficace pour les particuliers souhaitant rénover leurs logements ;
  • moduler la fiscalité immobilière en fonction de la performance énergétique d’une habitation ;
  • renforcer les contrôles sur le diagnostic de performance énergétique ;
  • s'assurer du respect de la réglementation thermique dans le neuf ;
  • développer les bâtiments à énergie positive ;
  • accélérer et renforcer la rénovation dans le tertiaire privé et public ;
  • développer la formation professionnelle pour les métiers du bâtiment ;
  • mettre davantage de conseillers énergie de proximité à disposition des ménages.